ERIK SATIE PAR ROMARIC GERGORIN

L'Obs - - Critiques - ANNE CRIGNON

Actes Sud Clas­si­ca, 168 p.,18 eu­ros.

Ce qu’Erik Satie (pho­to de Man Ray, 1922) au­ra beau­coup joué aus­si, c’est le bles­sant re­frain ori­gi­nel de sa vie. Le sen­ti­ment d’ex­clu­sion et sa mé­lan­co­lie d’en­fant trop seul me­nèrent l’au­teur des « Gym­no­pé­dies » et de « Pa­rade » à de­meu­rer hors de son époque, hors de l’amour, hors de tout, re­plié à Ar­cueil et dans la pau­vre­té, avec cette ligne ar­tis­tique ra­di­cale : faire de la mu­sique, mais tout en se po­si­tion­nant hors de l’his­toire de la mu­sique. Tout ce­la est ad­mi­ra­ble­ment conté par Romaric Gergorin, très proche de « ce mythe er­rant », à qui il rend un hom­mage sty­lé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.