Maé touche le fond

“L’AT­TRAPE-RÊVES”, PAR CH­RIS­TOPHE MAÉ (WAR­NER).

L'Obs - - Critiques - SO­PHIE DELASSEIN

Le mois de mai s’an­nonce moyen­ne­ment bien puisque Ch­ris­tophe Maé sort un qua­trième al­bum. Comme si les trois pré­cé­dents ne nous avaient pas dé­jà convain­cus de l’exis­tence du pire. Un « At­tra­pe­rêves », pas vrai­ment. Plu­tôt un suc­cé­da­né de world mu­sic, des ryth­miques de fête de la bière, des pa­roles d’une va­cui­té in­son­dable, un timbre ai­gu pous­sé au-de­là de ses li­mites. On touche le fond avec « la Ca­li­for­nie », ou le grand re­tour de l’Ame­ri­can dream et son es­thé­tique de bour­rin : « Qui ne rêve pas de 4 × 4 Ca­dillac en Ca­li­for­nie/Fu­mer des Ha­va­nas en Ha­vaia­nas les poches bien four­nies/Sans ou­blier la plage ar­rière, des brunes, des blondes, des rousses en bi­ki­ni ». Si cet al­bum de Ch­ris­tophe Maé ren­ferme le tube de l’été 2016, vi­ve­ment Noël.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.