PHI­LIPPE DESMAZES/AFP

L'Obs - - La Photo -

Pen­te­côte, Mon­te­bourg au mont Beu­vray, il fait beau. De­puis quelques jours, le bruit court que l’an­cien mi­nistre de l’Economie de Fran­çois Hol­lande fe­ra des an­nonces. Les jour­na­listes sont plu­sieurs di­zaines à at­tendre l’ar­ri­vée de la ve­dette du jour. La mon­tée ne va pas être une par­tie de plai­sir, com­mentent les pho­to­graphes. « Chaque an­née, c’est pire », dit l’un d’eux. Pire? Non. Avant le dé­part, des pools sont for­més afin que des ro­ta­tions per­mettent aux pro­fes­sion­nels de tra­vailler plus fa­ci­le­ment. Mon­te­bourg ar­rive. Il sort de la voi­ture, aus­si­tôt en­cer­clé par les jour­na­listes. C’est par­ti. On monte. Dans le sous-bois, la meute pro­gresse dans l’ombre. Par­fois, les pho­to­graphes s’ar­rêtent pour « prendre un peu de champ ». Les ap­pa­reils photo cré­pitent. Images sta­tiques. On re­part. Cha­cun cherche le bon angle. Il faut s’éle­ver, les ca­mé­ra­men sont ag­glu­ti­nés de­vant les élus. On ne voit rien. Ou si peu : sui­vant le ter­rain, la tête de Mon­te­bourg ap­pa­raît, un sou­rire, un geste, un sa­lut… Et puis la lu­mière sur­git. Nous sommes sur le pla­teau au som­met du mont Beu­vray, le pa­no­ra­ma sur le mas­sif du Mor­van est su­perbe. Un pu­pitre est ins­tal­lé de­vant la table d’orien­ta­tion. C’est là qu’il va par­ler, tout est prêt. Le ton est as­su­ré, com­ba­tif, fou­gueux par­fois. Les chô­meurs, les ex­clus, les dé­çus, les im­mi­grés, les mi­grants, les so­cia­listes… Se­ra-t-il can­di­dat à la pré­si­den­tielle? L’ex-mi­nistre lance un ap­pel aux Fran­çais, « pour construire dans les mois qui viennent un grand pro­jet al­ter­na­tif pour la France ». Ap­plau­dis­se­ments, je prends en­core quelques pho­tos, et je m’éloigne en je­tant un der­nier coup d’oeil en ar­rière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.