Les po­los made in FN de l’As­sem­blée

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - ÉTIENNE GI­RARD

Un signe sup­plé­men­taire que l’ex­trême droite est à la mode ? En tout cas, elle s’y in­té­resse… Et le Front na­tio­nal ne pour­ra plus clai­ron­ner qu’il est mal trai­té à l’As­sem­blée na­tio­nale. Pierre Grand­jean, le nou­veau pré­sident du col­lec­tif Au­dace, un ré­seau de jeunes en­tre­pre­neurs rat­ta­ché au FN, est en a aires avec l’ins­ti­tu­tion du Pa­lais-Bour­bon. Sa marque de vê­te­ments, Mon pe­tit polo fran­çais, qui re­ven­dique l’ori­gine 100% fran­çaise de ses pro­duits, réa­lise de­puis l’an­née der­nière pour le compte de l’As­sem­blée des tee-shirts pour en­fants. Lorsque le contrat a été si­gné, l’ins­ti­tu­tion pré­si­dée par Claude Bar­to­lone ne pou­vait bien sûr pas connaître les pré­fé­rences po­li­tiques du chef d’en­tre­prise de 25 ans… Sauf qu’il exis­tait dé­jà quelques in­dices. En oc­tobre 2014, Pierre Grand­jean avait par­ti­ci­pé à une réu­nion du col­lec­tif Au­dace, au­quel il ex­pli­quait avoir adhé­ré. Il dé­cla­rait alors aux « In­rocks » : « Quand une candidate a 20% à 30% d’in­ten­tions de vote, je pense qu’elle mé­rite que l’on s’y in­té­resse pour faire évo­luer cer­tains points de son pro- gramme. » Son as­so­cié, Er­wan Vi­vien, s’est quant à lui fait re­mar­quer en 2013 en « ai­mant » les pages Fa­ce­book des Iden­ti­taires, de Jean-Ma­rie Le Pen ou du Prin­temps fran­çais. Des goûts à mettre en re­la­tion avec le mes­sage fi­gu­rant sur les tu­niques com­man­dées aux jeunes hommes par l’As­sem­blée na­tio­nale : « Fu­tur dé­pu­té », peut-on lire en bleu et rouge sur fond blanc. Un mes­sage sub­li­mi­nal, en at­ten­dant 2017 ?

Er­wan Vi­vien et Pierre Grand­jean, fon­da­teurs de Mon pe­tit polo fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.