Il y a le feu à la mai­son Eu­rope

L'Obs - - Chronique -

L’heure de vé­ri­té ap­proche à grands pas pour l’Eu­rope. La crise grecque et les po­li­tiques d’aus­té­ri­té, l’af­flux de ré­fu­giés et de mi­grants sur le conti­nent eu­ro­péen, les at­ten­tats ter­ro­ristes ont été au­tant de ré­vé­la­teurs des fai­blesses et des contra­dic­tions de l’Union eu­ro­péenne ; au­tant de rai­sons de déses­pé­rer pour ceux qui ne voient pas d’is­sue dans le re­pli na­tio­nal. La mon­tée en puis­sance de par­tis po­pu­listes d’ex­trême droite, en Au­triche et ailleurs, et l’in­cer­ti­tude que fait pla­ner le pro­chain ré­fé­ren­dum bri­tan­nique sur la sor­tie de l’Union eu­ro­péenne ajoutent au sen­ti­ment de dé­li­te­ment de l’édi­fice pa­tiem­ment construit de­puis la Se­conde Guerre mon­diale.

L’élec­tion pré­si­den­tielle au­tri­chienne, en éli­mi­nant au pre­mier tour les can­di­dats des deux par­tis, so­cial-dé­mo­crate et conser­va­teur et en pla­çant en tête le can­di­dat du par­ti d’ex­trême droite – allié du Front na­tio­nal au sein du Par­le­ment eu­ro­péen – n’est que le der­nier cli­gno­tant à s’al­lu­mer sur la carte de l’Eu­rope. La Po­logne et, avant elle, la Hon­grie avaient dé­jà fait des choix po­li­tiques, ce que le pré­sident hon­grois, Vik­tor Orbán, nomme sans fard la « dé­mo­cra­tie illi­bé­rale », un oxy­more qui, vi­si­ble­ment, n’en est plus un aux yeux de nom­breux Eu­ro­péens. Les par­ti­sans des bar­be­lés aux fron­tières sont de plus en plus nom­breux.

Le 23 juin, ce se­ra au tour des élec­teurs du Royaume-Uni de se pro­non­cer par ré­fé­ren­dum sur le main­tien de leur pays au sein de l’Union eu­ro­péenne. Un scru­tin à l’is­sue in­cer­taine qui coupe le pays en deux et pro­voque un dé­bat achar­né qui n’est pas sans rap­pe­ler la cam­pagne du ré­fé­ren­dum consti­tu­tion­nel de 2005 en France. Le « coup » po­li­tique qu’avait cru faire le Pre­mier mi­nistre conser­va­teur Da­vid Ca­me­ron, confron­té à la mon­tée d’un par­ti po­pu­liste an­ti-eu­ro­péen, s’est trans­for­mé en un piège qui risque de se re­tour­ner contre lui en cas de vic­toire du Brexit, ce qui n’est pas grave, mais sur­tout de plon­ger l’Eu­rope dans un en­gre­nage des­truc­teur, ce qui est beau­coup plus in­quié­tant.

Face à cette mon­tée des pé­rils, il manque une voix es­sen­tielle, celle des pays fon­da­teurs de la construc­tion eu­ro­péenne, en par­ti­cu­lier la France et l’Al­le­magne. Certes, les di­ri­geants des deux pays savent que tout ce qu’ils pour­ront dire ou faire se­ra consi­dé­ré comme une « in­gé­rence » dans le dé­bat na­tio­nal bri­tan­nique, et pour­rait être ex­ploi­té par les par­ti­sans de la sor­tie ; mais en at­ten­dant en si­lence l’is­sue de ce ré­fé­ren­dum qui tient une par­tie de l’ave­nir de l’Eu­rope entre ses mains, ils ac­cen­tuent le sen­ti­ment d’im­puis­sance col­lec­tive face aux forces cen­tri­fuges en­trées en ac­tion. Dans cette pé­riode in­cer­taine, c’est Ba­rack Oba­ma, pré­sident amé­ri­cain en fin de man­dat, qui, pa­ra­doxa­le­ment, a ten­té de ré­veiller les Eu­ro­péens.

Si, comme le sug­gère Hu­bert Vé­drine, les opi­nions se par­tagent entre deux pôles mi­no­ri­taires – les « eu­ro­hos­tiles » vis­cé­raux d’un cô­té, les fé­dé­ra­listes ou pro-eu­ro­péens convain­cus de l’autre –, avec une ma­jo­ri­té d’eu­ros­cep­tiques, c’est-à-dire de ci­toyens dont la foi en cette Eu­rope a été sa­pée par une construc­tion bu­reau­cra­tique dés­in­car­née et in­opé­rante, il faut pro­po­ser autre chose. Fau­til at­tendre l’élec­tro­choc d’un Brexit ou d’autres vic­toires po­pu­listes pour mettre sur la table un « plan B » qui pour­rait of­frir une nou­velle pers­pec­tive eu­ro­péenne et – rê­vons – sus­ci­ter l’adhé­sion des peuples ?

C’est en tout cas la res­pon­sa­bi­li­té his­to­rique des ac­tuels di­ri­geants des pays fon­da­teurs, qui, à la tête de dé­mo­cra­ties af­fai­blies, semblent bien mal équi­pés pour y faire face.

Face à cette mon­tée des pé­rils, il manque une voix es­sen­tielle, celle des pays fon­da­teurs de la construc­tion eu­ro­péenne, en par­ti­cu­lier la France et l’Al­le­magne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.