BRIAN ENO THE SHIP

Warp Re­cords

L'Obs - - Critiques - BER­NARD GÉNIÈS

Le na­vire au­quel il est fait al­lu­sion dans le titre de ce nou­vel al­bum so­lo de Brian Eno, c’est le « Ti­ta­nic ». Son nau­frage se pro­duit deux ans avant la Pre­mière Guerre mon­diale : un signe pour le mu­si­cien­com­po­si­teur que « la fin com­mence ». Sans re­nier ses ten­dances pla­nantes, Eno a fait cette fois une large place à la voix (la sienne et celle d’autres in­ter­ve­nants, par­mi eux : Pe­ter Se­ra­fi­no­wicz). Les deux longues suites qui com­posent le disque, truf­fées de mé­lo­pées, de bi­douillages so­nores et nu­mé­riques, obligent à une écoute attentive. Une sur­prise à la fin de l’al­bum : une su­perbe re­prise du « I’m Set Free » du Vel­vet Un­der­ground.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.