Gol­do­ni vic­time d’aryth­mie

LES CUISINIÈRES, DE CAR­LO GOL­DO­NI. JUS­QU’AU 30 JUIN, À 21 HEURES, ARTISTIC THÉÂTRE, PA­RIS-11E, RENS. : 01-43-56-38-32.

L'Obs - - Critiques - J. N.

Bon, c’est vrai que Za­net­ta, Ro­se­ga, Gnese et Me­ne­ghi­na, les quatre cuisinières vé­ni­tiennes que Gol­do­ni prend ici pour hé­roïnes, sont can­ca­nières et fortes en gueule. Sans doute se­raient-elles moins ba­tailleuses si leurs pa­tronnes ne lé­si­naient pas sur tout. Ce sont au fond de bonnes pâtes de filles qui ne songent qu’à fo­lâ­trer en se bour­rant de pe­tits gâ­teaux o erts par leurs sou­pi­rants. Les­quels, abu­sés par leurs masques de car­na­val, les croient plus jeunes, plus belles et mieux nées qu’elles ne le sont. Dom­mage que le spec­tacle de Phi­lippe La­grue, in­ter­pré­té par des ac­teurs che­vron­nés, dont quelques an­ciens de la Co­mé­die-Fran­çaise comme Ca­the­rine Sau­val, Isa­belle Gar­dien et Ch­ris­tian Cloa­rec, manque de rythme. Pour que l’on goûte bien la farce cui­si­née par Gol­do­ni, il faut y mettre plus de bonne hu­meur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.