DE MA­NO À MA­NO

L'Obs - - Critiques - KATIA PECNIK

En­fin une nou­velle ré­jouis­sante pour les nuits can­noises : La Ma­no, le club mexi­ca­no-bran­ché du 9e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris em­me­né par Lio­nel Ben­se­moun, s’ins­talle à l’hô­tel 3.14 pour la du­rée du Fes­ti­val. Cet éta­blis­se­ment, du groupe Par­touche, avait ac­cueilli Le Ba­ron, de Lio­nel Ben­se­moun, dès sa création. C’était l’époque des ne­ver-en­ding par­ties entre co­pains, où l’on croi­sait Sean Penn, Ma­rion Co­tillard ou Be­ni­cio del To­ro, qui se ter­mi­naient par des pe­tits déj’ avec les res­ca­pés doux dingues de la night. Mais les ré­si­dents du Carl­ton voi­sin ont fi­ni par se plaindre du bruit, et Le Ba­ron s’en est al­lé. La ré­fec­tion du pa­lace, cette an­née, per­met à la troupe de Lio­nel Ben­se­moun de re­ve­nir s’éta­blir dans son an­cien camp de base. « Six ans que nous étions par­tis, alors je suis très heu­reux. Nous al­lons beau­coup dan­ser, ren­con­trer plein d’amis, dis­cu­ter dans ce lieu de vie idéal, avec son club, son jar­din, ses es­paces… » Car la pro­po­si­tion sau­gre­nue, exo­tique et spi­ri­tuelle fonc­tionne à re­bours de l’or­di­naire des nuits bling-bling sans âme du Cannes ac­tuel. Outre la fresque, si­gnée Mar­gue­rite Bar­the­rotte (photo), et les nom­breuses fêtes de films, le pro­gramme pé­tille : « L’état d’esprit est or­ga­nique : on fait ve­nir les bois­sons Le­mo­naid et Cha­riTea, qui re­versent leurs bénéfices à des fon­da­tions, le mez­cal est bio, les ta­pas sont vé­gé­ta­riennes. » Le must : « Les cé­ré­mo­nies cha­ma­niques avec dis­tri­bu­tion de bave de cra­paud. » Pour­quoi tant d’ex­pan­sion de cons­cience et de green chez le ba­ron des nuits pa­ri­siennes ? « On n’a plus 20 ans… On est plus adulte et on fait at­ten­tion à nos ac­tions. La Ma­no se­ra aus­si une cel­lule Nuit de­bout pour les gens qui ont quelque chose à dire. » Pa­role de pro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.