HU­MEUR

L'Obs - - Culture - PAR JÉ­RÔME GARCIN

De Claude Nou­ga­ro, son ami, son mo­dèle, au­quel il a consa­cré des livres fi­liaux et dont il trans­met la bonne pa­role de ville en ville (il exal­te­ra « l’Homme aux se­melles de swing » au Fes­ti­val d’Avi­gnon, du 7 au 30 juillet), l’in­tran­quille et ré­frac­taire Ch­ris­tian Laborde a hé­ri­té l’art de jon­gler avec les mots, la fibre jaz­zy, le phy­sique de boxeur et l’ac­cent to­nique du Sud-Ouest. Même quand il râle, ful­mine et part en guerre, on di­rait qu’il chante, danse et s’es­cla e. Cette fois, le dé­fen­seur des ours des Py­ré­nées et des tau­reaux que la cor­ri­da mar­ty­rise se bat « pour le droit des vaches à dis­po­ser de l’herbe » et contre la ferme-usine pi­carde des mille vaches, ce camp de tor­ture et de mort, ce « sta­lag de bé­ton et de fer ». Avec une rage vol­tai­rienne, il vi­tu­père « les Van­der­den­dur de l’agro­bu­si­ness » (al­lu­sion à l’es­cla­va­giste de « Can­dide »), en ap­pelle à tous ceux qui ont cé­lé­bré la vache (de la peintre Ro­sa Bon­heur au poète Norge, de saint Fran­çois d’As­sise à Ro­ger Vitrac), se re­mé­more les prai­ries lai­tières de son en­fance, sur le bord de l’Adour, et les rues d’Au­reil­han, où les belles ru­mi­nantes avaient la prio­ri­té. Comme tou­jours, Ch­ris­tian Laborde, ba­lan­çant à chaque page ses « jabs syl­la­biques », ex­celle dans l’ex­cès. La preuve avec « la Cause des vaches » (Ro­cher, 15 eu­ros), à la fois pam­phlet contre la dic­ta­ture de la « désa­ni­ma­li­sa­tion » et chant d’amour à des bêtes qu’il com­pare à des dan­seuses étoiles, des cou­reurs cy­clistes, des ro­ckeuses, de mer­veilleux nuages et des mes­sa­gères des dieux. Sûr que Nou­ga­ro en au­rait fait une chan­son pun­chy. J. G.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.