UL­TI­MO TAN­GO

PAR GER­MAN KRAL

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS FO­RES­TIER

Documentaire ar­gen­tin, avec Juan Car­los Copes, María Nieves (1h25).

Une vieille dame de 81 ans ra­conte son his­toire d’amour. Elle avait 14 ans, vi­vait dans la pau­vre­té ab­so­lue, et a vu Juan, 17 ans, dans un bal po­pu­laire. Cette femme, c’est María Nieves, une lé­gende du tan­go. Cet homme qu’on voit mar­cher dans la rue, c’est Juan Car­los Copes, 84 ans. Il était lent, elle était ra­pide : en­semble, ils ont for­mé le couple my­thique de la scène tan­go, fai­sant sur­vivre cette danse vouée à la dis­pa­ri­tion, mon­tant des spec­tacles avec As­tor Piaz­zol­la, s’ex­hi­bant à Las Ve­gas, dé­fiant les modes du rock, de la cum­bia. Leur his­toire d’amour, bou­le­ver­sante, a été hou­leuse : ils se sont ai­més comme des fous dans le tan­go, ont été sé­pa­rés par le tan­go, et se re­trouvent ici, une der­nière fois, dans le tan­go. Entre documentaire et re­cons­ti­tu­tion, María et Juan parlent : on voit des do­cu­ments d’époque et des scènes de danse ac­tuelles, jouées par des bal­lets contem­po­rains. Al­ternent ain­si les sou­ve­nirs et les pas­sages mu­si­caux, ré­glés par le réa­li­sa­teur, Ger­man Kral, né en Ar­gen­tine mais ayant fait ses études de ci­né­ma en Al­le­magne. Ce qui ex­plique que Wim Wen­ders soit le pro­duc­teur de ce film émou­vant, dont l’image est tou­jours ma­gni­fique et dont les confi­dences de María Nieves, dé­sor­mais seule, serrent le coeur. Le vi­sage est fa­ti­gué, les gestes ra­len­tis, mais le regard, ah, le regard !

Aye­lén Al­va­rez Miño et Juan Ma­li­zia in­carnent María Nieves et Juan Copes jeunes, un couple célèbre de dan­seurs ar­gen­tins, dans « Ul­ti­mo Tan­go ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.