Faire tra­vailler son compte cou­rant

L'Obs - - Placements - GILLES MANDROUX

Al­phonse Al­lais nous avait pré­ve­nus : « C’est parce que la for­tune vient en dor­mant qu’elle ar­rive si len­te­ment. » Et c’est ce que font les épar­gnants en 2016 : ils laissent leur compte cou­rant prendre de l’em­bon­point alors qu’il ne rap­porte rien. Ils y amassent leurs li­qui­di­tés en pure perte alors que cette épargne de pré­cau­tion ne doit être dis­po­nible à tout mo­ment que pour cou­vrir une dé­pense ex­cep­tion­nelle, pré­vi­sible ou pas ! Ain­si, le mon­tant des dé­pôts dor­mant sur les comptes cou­rants a aug­men­té de 17% en deux ans, culmi­nant à 348 mil­liards d’eu­ros. A croire que les épar­gnants ne veulent plus se don­ner la peine de pla­cer leur ex­cé­dent de tré­so­re­rie sur des pro­duits sûrs et li­quides, sans doute dé­cou­ra­gés par leurs taux au ta­pis. A com­men­cer par les 0,75% du li­vret A et du li­vret de dé­ve­lop­pe­ment du­rable (LDD). Ces li­vrets dé­fis­ca­li­sés res­tent pour­tant la so­lu­tion la plus ren­table pour les foyers les plus for­te­ment im­po­sés. Sur ces deux sup­ports, un couple peut mettre au chaud jus­qu’à 69 900 eu­ros, en fran­chise to­tale d’im­pôt. Car leur taux est faible mais net de chez net ! Et ce mon­tant est lar­ge­ment su sant pour une épargne de pré­cau­tion, et même trop pour le train de vie de la très grande ma­jo­ri­té des Fran­çais. En re­vanche, les foyers fai­ble­ment ou non im­po­sés, c’est-à-dire taxés à un taux mar­gi­nal (ce­lui s’ap­pli­quant à la frange la plus éle­vée de leurs re­ve­nus) de 14 % ou moins, ont in­té­rêt à faire la chasse aux li­vrets fis­ca­li­sés les plus ré­mu­né­ra­teurs. Deux sortent du lot. Ceux des banques des construc­teurs au­to­mo­biles : le li­vret Dis­tin­go de PSA Banque, à 1,3%, et ce­lui de Re­nault, le li­vret Zes­to de RCI Banque à 1,4%. Avec une im­po­si­tion à 14%, aug­men­tée des 15,5% de contri­bu­tions so­ciales, ils servent une ré­mu­né­ra­tion nette su­pé­rieure à celle du li­vret A. Soit 0,85% pour Zes­to et 0,79% pour Dis­tin­go.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.