10 CHOSES À SA­VOIR SUR… Va­nes­sa Burg­graf

Qua­si in­con­nue du grand pu­blic, la jour­na­liste a été re­cru­tée par Laurent Ru­quier pour jouer les in­ter­vie­weuses de choc le sa­me­di soir sur France 2

L'Obs - - Le Sommaire - ALEXANDRE LE DROLLEC

1

SNIPER Qua­dra, jour­na­liste à France24, pré­cé­dée d’une ré­pu­ta­tion d’in­ter­vie­weuse pug­nace, Burg­graf est le fu­tur sniper d’« On n’est pas cou­ché », sur France 2. Elle rem­pla­ce­ra Léa Sa­la­mé, ap­pe­lée à ani­mer dès la ren­trée la nou­velle grande émis­sion po­li­tique de la chaîne du ser­vice pu­blic. Par­mi les noms qui cir­cu­laient en coulisses pour oc­cu­per ce poste si convoi­té du Tout-Pa­ris mé­dia­tique : Char­line Van­hoe­na­cker (France-In­ter) et Apol­line de Mal­herbe (BFMTV).

2

ROLLS DE FRANCE 24 « Va­nes­sa ? C’est la Rolls de France 24 », confiait Marc Sai­ka­li, di­rec­teur de France 24, au « Monde » au prin­temps 2015. « C’est l’une de nos meilleures jour­na­listes, confirme à “l’Obs” Be­noît La­porte. Sens du dé­bat et de la re­par­tie : je com­prends qu’elle ait sé­duit Ru­quier. » Il y a quelques an­nées, iTé­lé avait éga­le­ment ten­té – en vain – de dé­bau­cher l’in­té­res­sée.

3

STAR EN AFRIQUE Burg­graf, qui s’ap­prête donc à re­joindre la grosse ma­chine ca­tho­dique de Laurent Ru­quier, sui­vie chaque sa­me­di par 2 voire 3 mil­lions de fi­dèles, est qua­si in­con­nue des té­lé­spec­ta­teurs fran­çais. « Mais Va­nes­sa est une vraie star en Afrique !, pré­cise à “l’Obs” Be­noît La­porte, di­rec­teur du pôle fran­co­phone de France 24. Les Fran­çais vont en­fin la dé­cou­vrir. »

4

CRISE GRECQUE Juillet 2015. La crise grecque est à son pa­roxysme. Le peuple vient de dire « non » aux pro­po­si­tions de ré­formes des créan­ciers du pays et Tsí­pras se pré­pare à de nou­velles né­go­cia­tions avec Bruxelles. En va­cances en Ita­lie, Ru­quier suit les évé­ne­ments sur France 24. Va­nes­sa Burg­graf, en charge de la tranche 18h-20h, lui tape dans l’oeil. Ru­quier in­ter­pelle aus­si­tôt la jour­na­liste sur Twit­ter : « Je vous dé­couvre et je vous trouve ex­cel­lente ! »

5

ALSACIENNE Na­tive de Mul­house, Burg­gra – « vi­comte » ou « comte pa­la­tin », en al­le­mand – est une fille de l’Est. Elle quitte l’Al­sace à l’âge de 7 ans pour re­joindre Pa­ris. Elle y fait un cur­sus sco­laire sans faute : hy­po­khâgne, khâgne, DEA de lettres et un DESS de Sciences po­li­tiques sur « l’émer­gence des contes­ta­tions au sein du RPR ».

6

FILLE NORMALE Con­fi­dences de Ro­se­lyne Febvre, amie de la jour­na­liste et chef du ser­vice po­li­tique de France 24, à « l’Obs » : « Va­nes­sa n’est pas une mon­daine. Elle ne court pas après la lu­mière et n’est pas du tout star-sys­tème. C’est une fille “normale”, sans as­pé­ri­té par­ti­cu­lière. C’est aus­si une vraie force de ca­rac­tère qui sait faire face aux évé­ne­ments de la vie. »

7

PACTE DU PLAZA Fin des an­nées 2000. Ro­se­lyne Febvre, Léa Sa­la­mé (pho­to) et Va­nes­sa Burg­graf, jour­na­listes de France 24, la jouent à la vie à la mort et scellent un « pacte » au Plaza Athé­née – sur fond de caï­pi­rin­ha. « Entre nous, ja­mais de tra­hi­son et tou­jours de l’en­traide. » Léa Sa­la­mé et Va­nes­sa Burg­graf sont res­tées très liées.

8

“THÉ OU CAFÉ” C’est dans l’émis­sion de Ca­the­rine Cey­lac qu’elle fait ses gammes dans le mé­tier : pre­miers re­por­tages, pre­miers pla­teaux, etc. Con­tac­tée par « l’Obs », l’ani­ma­trice se sou­vient d’une « jeune femme sé­rieuse et douée, do­tée d’un grand sens de l’écoute ». La col­la­bo­ra­tion dure trois ans. Elle est res­tée proche de Ca­the­rine Cey­lac et de son com­pa­gnon, Claude Sé­rillon, jour­na­liste et éphé­mère conseiller en com­mu­ni­ca­tion de Fran­çois Hol­lande.

9

LONDRES Après « Thé ou Café », on re­trouve la jour­na­liste à Londres. Elle in­tègre la chaîne amé­ri­caine Bloom­berg TV, où elle pré­sente des JT sur l’ac­tua­li­té éco­no­mique. « L’école amé­ri­caine est dure mais for­ma­trice », di­ra-t-elle.

10

2017 Le tan­dem Ru­quierBar­ma est en ordre de ba­taille en vue de la pré­si­den­tielle. Plu­sieurs nu­mé­ros d’« On n’est pas cou­ché » se­ront di usés en prime-time (à 20h50) et les can­di­dats à l’Ely­sée de­vraient dé­fi­ler sur le pla­teau. Une pers­pec­tive qui a convain­cu Va­nes­sa Burg­graf de ten­ter l’aven­ture. « C’est l’une des rai­sons qui l’ont pous­sée à ac­cep­ter le job, confie l’un de ses proches. Ce chal­lenge l’in­té­resse. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.