VERS UNE RÉ­FORME DU DROIT DU SOUS-SOL ? VALLINI SUR LE FRONT HUMANITAIRE

L'Obs - - Le Téléphone Rouge -

Le think tank li­bé­ral Gé­né­ra­tion libre, pi­lo­té par l’es­sayiste Gas­pard Koe­nig (pho­to), s’est trou­vé un nou­veau che­val de ba­taille dé­ton­nant : plu­tôt qu’une ré­forme du droit du sol, il ré­clame une ré­forme du droit du… sous-sol. Ins­pi­rée du mo­dèle sué­dois, cette ré­forme du droit mi­nier vi­se­rait à ac­cor­der au pro­prié­taire d’un ter­rain la plé­ni­tude de ses droits d’ex­ploi­ta­tion du sous-sol, ou au moins un in­té­res­se­ment fai­sant de lui « un ac­teur et non plus un simple spec­ta­teur ». L’Etat se conten­te­rait, lui, de jouer un rôle de « ré­gu­la­teur ». An­dré Vallini (pho­to) monte au front… au Kur­dis­tan ira­kien. Dé­but juillet, le se­cré­taire d’Etat au Dé­ve­lop­pe­ment et à la Fran­co­pho­nie se ren­dra dans le camp de ré­fu­giés de Bar­da­rash, dans la pro­vince d’Er­bil, tout près de la ligne de front de Daech. Ce proche de Fran­çois Hol­lande va inau­gu­rer une école fi­nan­cée par la France, à quelques ki­lo­mètres des zones de com­bat, car la lutte contre l’obs­cu­ran­tisme passe d’abord par l’édu­ca­tion. Un mes­sage qu’il a por­té, fin mai, au Som­met mon­dial de l’Humanitaire, à Is­tan­bul, après avoir aler­té la Banque mon­diale et le FMI. « Au­jourd’hui, dit-il, les conflits durent une di­zaine d’an­nées et les sé­jours des fa­milles dans les camps vont jus­qu’à quinze ans. 37 mil­lions d’en­fants sont dé­sco­la­ri­sés. Si nous n’agis­sons pas, des gé­né­ra­tions en­tières risquent d’être sa­cri­fiées. » Il se ren­dra éga­le­ment en Turquie, en Jor­da­nie, en Grèce et au Li­ban.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.