“Un mi­roir sans tain”

L'Obs - - Grands Formats | Justice - PRO­POS RECUEILLIS PAR C. D.

En quoi Pe­ri­scope pousse-t-il en­core plus loin la lo­gique des réseaux so­ciaux ? Sa par­ti­cu­la­ri­té, c’est la mise en images ani­mées, en di­rect. L’image n’est plus fi­gée comme elle l’est avec les sel­fies. Et elle dure plus que les quelques se­condes des mi­cro­vi­déos sur Snap­chat : elle est presque illi­mi­tée dans le temps.

Il ne se passe par­fois rien, ou très peu de chose… Com­ment com­bler mon temps, lut­ter contre ma so­li­tude, ma dé­prime? J’y ai vu une jeune fille qui le di­sait fran­che­ment : « Mes deux meilleurs amis ne sont pas là, je m’adresse à vous. » Comme c’est du live, Pe­ri­scope per­met d’ins­tau­rer une re­la­tion vi­vante, une in­ter­ac­tion. Elle vous épargne le manque de l’autre.

Y a-t-il un pro­fil type du pé­ri­sco­peur ? On y ren­contre des ado­les­cents, lo­gi­que­ment. Avoir des di­zaines de re­gards po­sés sur soi, c’est s’ins­crire dans un lien so­cial vi­tal à cet âge. Les pe­tits coeurs, les com­men­taires « re­nar­cis­sisent ». On cherche la re­con­nais­sance de l’autre en se lan­çant des dé­fis propres à l’ado­les­cence, en mon­tant des ca­nu­lars. Et la bas­se­cour vous ap­plau­dit. Mais Pe­ri­scope touche une tranche d’âge plus éle­vée que Snap­chat. Des 17-25 ans, sou­vent des jeunes adultes au chô­mage, y cherchent une re­con­nais­sance que la so­cié­té ne leur donne pas. D’autres, en­fin, comme Océane, qui s’est sui­ci­dée, sont en grande dif­fi­cul­té et dans l’illu­sion que l’autre, der­rière l’écran, pour­ra les sau­ver.

Ont-ils vrai­ment conscience d’être vus ? Non, ces per­sonnes sont tel­le­ment en contact avec les écrans qu’elles ne se rendent plus compte que leur smart­phone n’est pas un mi­roir ré­flexif. Que ce n’est pas juste un lieu où dé­po­ser son mal-être, comme l’est un jour­nal in­time en pa­pier, mais un mi­roir sans tain. Et qu’elles sont en pré­sence d’êtres réels, po­ten­tiel­le­ment dan­ge­reux car dés­in­hi­bés à cause de l’écran. La haine re­sur­git fa­ci­le­ment. (*) Au­teur de « l’Ado­les­cent face à Fa­ce­book. En­jeux de la vir­tua­les­cence, Edi­tions In Press, juin 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.