DES AVO­CATS FONT BLOC CONTRE LE PEN

L'Obs - - Le Téléphone Rouge -

La pré­si­dente du FN a per­du, le 31 mai der­nier, le pro­cès en dif­fa­ma­tion qu’elle avait fait à l’avo­cate de Jean-Luc Mé­len­chon. Ma­rine Le Pen re­pro­chait à Ra­quel Gar­ri­do de l’avoir trai­tée de « dé­lin­quante » dans les mé­dias alors qu’elle dé­fen­dait Mé­len­chon dans le cadre d’une af­faire de faux tract. Lors de la cam­pagne lé­gis­la­tive à Hé­nin-Beaumont en 2012, les équipes de Ma­rine Le Pen avaient dif­fu­sé un do­cu­ment de cam­pagne faus­se­ment at­tri­bué à Mé­len­chon. Gar­ri­do, pré­sente à l’au­dience en tant que pré­ve­nue et qui a as­su­ré elle-même sa dé­fense, ra­conte : « J’ai vé­cu comme un dé­pouille­ment d’être obli­gée de plai­der sans robe. » L’avo­cate a re­çu le sou­tien de confrères, membres comme elle du Syn­di­cat des Avo­cats de France (SAF), clas­sé à gauche. Un pe­tit groupe d’avo­cats de la sec­tion de Pa­ris s’est d’ores et dé­jà dé­cla­ré dis­po­nible pour as­su­rer la dé­fense de Gar­ri­do dans l’éven­tua­li­té où Le Pen dé­ci­de­rait de faire ap­pel. Car dans cette af­faire, « c’est la fonc­tion d’avo­cat et sa li­ber­té de pa­role qui sont mises en cause », pointe le président du SAF, Flo­rian Borg.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.