Quel vice-président pour Hilla­ry Clin­ton?

L'Obs - - Les Gens - PHI­LIPPE BOULET-GERCOURT

LE FA­VO­RI

Blanc, ca­tho­lique, pa­rois­sien d’une église noire, par­lant es­pa­gnol, vain­queur de toutes les élec­tions où il a été can­di­dat de­puis vingt ans, ex­cellent connais­seur du Congrès, où il est sé­na­teur de Vir­gi­nie, Tim Kaine, 58 ans, a tout pour plaire à bien des pu­blics, et no­tam­ment l’élec­to­rat blanc col bleu, ten­té par Trump. Il était dé­jà par­mi les fa­vo­ris pour se­con­der Obama en 2008. Son nom ar­rive en tête des pro­nos­tics.

LE JEUNE LA­TI­NO

Ex-maire de San An­to­nio, Ju­lián Cas­tro est, avec son frère ju­meau congress­man, l’une des étoiles mon­tantes de la classe po­li­tique his­pa­nique. Se­cré­taire au Lo­ge­ment d’Obama, ce po­li­ti­cien très pho­to­gé­nique était fa­vo­ri pour une place sur le ti­cket avant la vic­toire de Do­nald Trump aux pri­maires. Hilla­ry risque de le faire pa­tien­ter (il n’a que 41 ans). A moins qu’elle ne dé­cide de dou­bler la mise sur une mo­bi­li­sa­tion des la­ti­nos.

LA PRU­DENTE

His­to­ri­que­ment, le choix d’un vice-président n’a presque pas d’in­fluence sur le vote des Amé­ri­cains. Mais cette élec­tion dé­fie l’his­toire : les deux can­di­dats ont une cote de po­pu­la­ri­té tel­le­ment faible que beau­coup d’élec­teurs s’ap­prêtent à vo­ter « pour le moindre mal ». La per­son­na­li­té du vice-président pour­rait chan­ger cette ré­si­gna­tion. Face à un can­di­dat « nor­mal », Hilla­ry Clin­ton au­rait sans doute choi­si un « veep » his­pa­nique (Ju­lián Cas­tro, Tom Pe­rez) ou noir (Co­ry Boo­ker, De­val Pa­trick), ou une femme (Amy Klo­bu­char, Eli­za­beth War­ren, Jeanne Sha­heen). Mais Trump mi­sant sur l’élec­to­rat blanc non his­pa­nique, Clin­ton se­ra sans doute ten­tée d’op­ter pour un co­lis­tier qui « parle » plus au pu­blic de l’Ohio, de Penn­syl­va­nie ou de Vir­gi­nie.

L’ÉQUIPIÈRE SYM­PA

Caus­tique, agres­sive à l’oc­ca­sion, mais do­tée d’un fé­roce sens de l’hu­mour, Amy Klo­bu­char, 56 ans, hu­ma­ni­se­rait la can­di­da­ture de Hilla­ry si cette der­nière fai­sait le pa­ri d’un ti­cket 100% fé­mi­nin. Cette pe­tite-fille d’im­mi­grés slo­vène et suisse ne fe­rait pas bas­cu­ler son Etat pour Hilla­ry, étant sé­na­trice du Min­ne­so­ta, un fief dé­mo­crate. Mais son look na­ture et sans fa­çon se­rait une arme e cace contre Trump dans le Middle West.

LA CAU­TION DE GAUCHE

Trop de coups ont été échan­gés avec Ber­nie San­ders pour que Hilla­ry le choi­sisse comme VP. Eli­za­beth War­ren, 66 ans, l’autre superstar de la gauche, se­rait un sub­sti­tut idéal : cha­ris­ma­tique, en­ne­mie ju­rée de Wall Street, la sé­na­trice du Mas­sa­chu­setts fe­rait une a che choc. Mais il n’est pas sûr qu’elle veuille fi­gu­rer sur un ti­cket avec Clin­ton, qui risque, elle, de ju­ger un tel at­te­lage trop à gauche pour l’Amé­rique pro­fonde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.