Jus­tin et les Pre­mières Na­tions

L'Obs - - Grands Formats - F. R.

Ceux qu’au Ca­na­da on ap­pelle les « au­toch­tones », ou en­core les « Pre­mières Na­tions », ont su­bi, de­puis l’ar­ri­vée des pre­miers co­lons, le sort fu­neste ré­ser­vé à tous les Amé­rin­diens : mas­sacres, par­cage dans des ré­serves puis as­si­mi­la­tion for­cée. Jus­qu’au mi­lieu du xxe siècle, on ar­ra­chait les en­fants à leurs pa­rents pour les « ci­vi­li­ser » dans des pen­sion­nats. S’ajoute à ce­la l’af­faire plus ré­cente de la « dis­pa­ri­tion des femmes au­toch­tones ». Sur trente ans, plus d’un mil­lier d’entre elles ont été as­sas­si­nées ou ont dis­pa­ru, vic­times de la mi­sère et de la vio­lence, sans que les pou­voirs pu­blics daignent en­quê­ter sur leur sort. A par­tir des an­nées 1990, tou­te­fois, divers peuples ont com­men­cé à se ré­vol­ter contre ces in­jus­tices et à les faire connaître à l’opi­nion pu­blique, comme à tra­vers Idle No More (« Fi­ni la pas­si­vi­té »), un mou­ve­ment né en 2012 pour ten­ter de faire bou­ger les pou­voirs pu­blics. Avec Har­per et les conser­va­teurs, nous confie Wi­dia La­ri­vière, une des res­pon­sables de la branche qué­bé­coise de la for­ma­tion, ce n’était pas simple : « Je n’ai ja­mais vu un gou­ver­ne­ment aus­si tê­tu. » Trudeau, au moins, a po­sé quelques signes qui lui donnent de l’es­poir : il a ren­du hom­mage aux peuples au­toch­tones, lors de son in­tro­ni­sa­tion ; sa mi­nistre de la jus­tice, l’avo­cate Jo­dy Wil­son-Ray­bould, est aus­si chef d’une Pre­mière Na­tion de Co­lom­bie-Bri­tan­nique, et c’est elle qui se­ra char­gée de l’en­quête en­fin ou­verte sur les dis­pa­ri­tions in­ex­pli­quées ; en­fin, l’ac­tuel Pre­mier mi­nistre a de­man­dé au Ca­na­da de si­gner la dé­cla­ra­tion de l’ONU sur les droits des peuples au­toch­tones, ce que son pré­dé­ces­seur avait tou­jours re­fu­sé de faire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.