L’ÉTÉ SAN­GLANT DE CHI­CA­GO

Les ar­ticles de Carl Sand­burg, double prix Pu­lit­zer, sur les émeutes ra­ciales res­tent d’une ac­tua­li­té brû­lante

L'Obs - - Débats - PAR MAXIME LAURENT

En 1919, Chi­ca­go fut le théâtre de lyn­chages et d’émeutes ra­ciales qui ins­pi­rèrent à Carl Sand­burg (1878-1967), jour­na­liste, mi­li­tant des droits ci­viques et fu­tur double ré­ci­pien­daire du Pu­lit­zer, une sé­rie d’ar­ticles pu­bliés par le « Chi­ca­go Dai­ly News ». Ras­sem­blés dans un livre tra­duit pour la pre­mière fois en fran­çais et aug­men­tés d’une riche pré­face de l’his­to­rien Christophe Gran­ger, ses écrits dé­ton­nèrent par leur ana­lyse des causes so­ciales et his­to­riques du drame, pro­duit d’une haine qu’at­ti­saient les jour­naux dé­non­çant l’« in­va­sion des hordes de Nègres ».

Alors que les Etats du Sud et du Nord-Est étaient par­cou­rus de vio­lences ra­cistes, Chi­ca­go, re­fuge pour un nombre crois­sant de Noirs, connut un « été san­glant » qui trans­for­ma la ville en un théâtre de guerre. Le dé­to­na­teur ? La noyade d’Eu­gene Williams, 17 ans, cou­pable de s’être bai­gné dans une zone ré­ser­vée aux Blancs. Les ha­bi­tants du ghet­to lan­cèrent d’in­édites et mor­telles re­pré­sailles, aux­quelles ré­pon­dirent une es­ca­lade de mas­sacres, à l’image de ces trente in­di­vi­dus s’achar­nant sur un en­fant noir. Bi­lan de treize jours d’émeutes sous le re­gard tan­tôt com­plai­sant tan­tôt com­plice des po­li­ciers : 537 bles­sés, 38 morts, et un nombre consi­dé­rable d’ha­bi­ta­tions, de com­merces et d’in­fra­struc­tures dé­truits. Loin de voir dans ce dé­chaî­ne­ment le ré­sul­tat d’une confron­ta­tion « ra­ciale » ou, comme le « New York Times », le fruit d’un com­plot bol­che­vique, Sand­burg en­quête : la conjonc­tion entre les per­sé­cu­tions dans le vieux Sud et les vagues mi­gra­toires en di­rec­tion de Chi­ca­go où usines et abat­toirs ré­clament tou­jours plus de maind’oeuvre, l’émer­gence d’une bour­geoi­sie noire et l’hos­ti­li­té qu’elle ins­pire, la « pau­vre­té ex­trême » des fa­milles par­quées dans une « Black Belt » sur­peu­plée, les ru­meurs à l’ori­gine des lyn­chages, la « hausse ful­gu­rante » des loyers dé­ci­dée par des pro­prié­taires de tau­dis… En somme, « l’hé­ri­tage [de] deux cents ans d’es­cla­vage et [de] cin­quante ans de boy­cott in­dus­triel ». Grâce à ce livre re­mar­qua­ble­ment illus­tré, les ré­centes ba­vures po­li­cières qui ont tant mar­qué les Etats-Unis se trouvent éclai­rées d’une lu­mière crue. « Les Emeutes ra­ciales de Chi­ca­go. Juillet 1919 », par Carl Sand­burg, pré­face de Christophe Gran­ger, tra­duit de l’an­glais par Mor­gane Say­sa­na, Ana­mo­sa, 224 p., 17,50 eu­ros

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.