AP­PRENDRE À VIVRE SOUS L’EAU PAR AMI FLAMMER

L'Obs - - Critiques - JACQUES DRILLON

Ch­ris­tian Bour­gois, 236 p., 14 eu­ros.

Ami Flammer est vio­lo­niste, juif, an­ti­sio­niste et anar­chiste. On ne sait dans quel ordre, tout ce­la. Il écrit comme il parle, avec vo­lu­bi­li­té, sans se po­ser de ques­tions de style ; mais il est si na­tu­rel, si di­rect, qu’on l’écoute avec plai­sir ra­con­ter sa vie : ses maîtres, son vio­lon, sa fa­mille, ses voyages, son évo­lu­tion po­li­tique. Il est à la fois joyeux et in­quiet, heu­reux et in­apai­sé, se mo­quant de soi-même avec on ne sait quelle sa­tis­fac­tion se­crète. Il vou­drait bien sa­voir pour­quoi il y a quelque chose plu­tôt que rien, mais y re­nonce avec in­sou­ciance et re­tourne à son vio­lon. Mu­si­cien, en somme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.