LA PE­LOUSE, NOU­VEAU PO­DIUM

L’Euro 2016 va se jouer sous des aus­pices très fa­shion : les de­si­gners, même les plus poin­tus, entrent dans les stades

L'Obs - - Tendances - par SÉ­VE­RINE DE SMET

L ’image fai­sait sou­rire, quelques jours après la clô­ture du Fes­ti­val de Cannes. Les ca­mé­ras et ap­pa­reils pho­to, bra­qués sur l’ar­ri­vée des Bleus à Clai­re­fon­taine, le 24 mai der­nier. Sauf que les com­men­taires, no­tam­ment sur RMC, ne por­taient pas seule­ment sur la forme phy­sique des joueurs mais aus­si sur leur style ves­ti­men­taire : là une cape, ici un sweat gri é, ou en­core un sur­vêt rouge et noir taillé au cor­deau… Et puis un mail de la marque de casques au­dio Beats By Dr Dre qui sou­ligne l’élé­gance d’An­toine Griez­mann, chou­chou de la presse, de­ve­nu l’am­bas­sa­deur de la firme. L’a aire est en­ten­due, cet Euro se­ra pla­cé sous le signe de la mode et de la bran­chi­tude ! « C’est tout à fait nor­mal, sou­ligne Pascal Mon­fort, spé­cia­liste ès mode et sport. Le monde au­ra les yeux ri­vés sur la France, un pays ré­pu­té pour le luxe, l’élé­gance, le pa­ri­sia­nisme… Sou­ve­nez-vous du dé­fi­lé d’Yves Saint Laurent au Stade de France en pleine Coupe du Monde 1998 ! » Le di­rec­teur de créa­tion de « Sport & Style », sup­plé­ment du jour­nal « l’Equipe », se consacre de­puis la der­nière Coupe du Monde à la pro­mo­tion d’un foot­ball po­pu­laire, fes­tif et chic. « Les gens de la mode, de la pub, de la créa, bref les “bran­chés” savent très bien où dî­ner, où brun­cher, où sortir. Mais au mo­ment de suivre un match, ils ne connaissent pas d’en­droit qui leur convient. » Pascal Mon­fort re­met donc le cou­vert avec son bar éphé­mère, Le Bal­lon, dans le Ma­rais, ou­vert pen­dant toute la pé­riode de l’Euro. Il inau­gure éga­le­ment une ga­le­rie rue de Tu­renne au­tour de la culture du foot­ball, avec maillots rares, bal­lons oeuvres d’art et cus­to­mi­sa­tion. C’est aus­si lui qui est à l’ori­gine de la Fun Fa­shion Foot­ball aux Ga­le­ries La­fayette Homme, où l’écharpe de sup­por­ter est ven­due au mètre et où on se pren­dra en pho­to fa­çon vi­gnette de foo­teux. Le temple Co­lette s’en­gou re aus­si dans le foot chic avec matchs au Wa­ter Bar, ex­po­si­tion au­tour d’Eric Can­to­na et shop­ping as­so­cié… « Il n’y a pas la même as­so­cia­tion foot et beauf au Ja­pon, aux Etats-Unis ou en An­gle­terre, rap­pelle Pascal Mon­fort. Et ce­la change, en France. L’as­pect po­pu­laire et fé­dé­ra­teur de ce sport est gé­nial. Ces grands évé­ne­ments sont les rares mo­ments où les sta­tuts so­ciaux et po­li­tiques s’e acent. Les femmes aus­si sont fans de foot et ne veulent pas être écar­tées pen­dant les se­maines de com­pé­ti­tion. » Et le luxe y a évi­dem­ment vu un bon fi­lon, comme lors de la der­nière col­lec­tion croi­sière de Vuit­ton, pré­sen­tée au Bré­sil, avec ré­sille à im­pri­mé bal­lons et joueurs en ac­tion. Oli­vier Rou­steing, de chez Bal­main, vient de si­gner une ligne « Foot­ball nou­veau » pour Nike. Chez le géant du shop­ping en ligne Yoox.com, une gamme en édi­tion li­mi­tée de dix pulls et tee-shirts uni­sexes consa­crée au bal­lon rond est des­si­née par la crème de la crème de la mode ac­tuelle : J.W. An­der­son, Dries Van No­ten, Paul Smith, Mar­ni, Ni­na Ric­ci ou en­core Da­mir Do­ma. Le sup­por­ter ver­sion 2016 ? Il s’habille en Prada, tape la balle avec ses co­pains DA et boit des cocktails de­vant les matchs…

LE SUP­POR­TER 2016 S’HABILLE EN PRADA ET BOIT DES COCKTAILS DE­VANT LES MATCHS.

AN­TOINE GRIEZ­MANN ET SON CASQUE BEATS BY DR DRE. BASKETS « MAGISTA », NIKE + GA­LE­RIES LA­FAYETTE. LOUIS VUIT­TON. LOOK SEPP, CHEZ YOOX.COM.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.