Du ca­che­mire à la vigne

L'Obs - - Tendances -

Au coeur de la Pro­vence, dans l’ap­pel­la­tion co­teaux-va­rois, Eric Bom­pard pour­suit son bel ou­vrage. Ayant dé­jà prou­vé ses ta­lents d’en­tre­pre­neur dans le ca­che­mire, il s’est lan­cé dans une nou­velle aven­ture de­puis 2014 avec le Do­maine de la Bergerie d’Aquino. Soixante-quinze hec­tares ni­chés sur les contre­forts sep­ten­trio­naux du mas­sif de la Sainte-Baume, dont dix de vignes, entre chênes et oli­viers, ex­po­sés plein sud sur des co­teaux en pente douce. Dans cet en­vi­ron­ne­ment ex­cep­tion­nel où tout est à re­cons­truire, Bom­pard vise la per­fec­tion : re­plan­ta­tion, tra­vail des sols, vi­ni­fi­ca­tion par­cel­laire de pe­tits lots, chai se­mi-en­ter­ré, ven­danges ma­nuelles, tri scru­pu­leux des baies après la ré­colte… « Nous ne sommes pas en­core en bio, car nous avons en­tre­pris un vrai tra­vail de fond pour ex­pri­mer le ma­gni­fique po­ten­tiel de ce do­maine. Tout ce­la prend du temps et nous sommes très pru­dents, confie-t-il. Mais sur un tel vi­gnoble, nous n’avons pas d’obli­ga­tion quan­ti­ta­tive. Sa si­tua­tion d’iso­le­ment fa­vo­rise une agri­cul­ture res­pec­tueuse de l’en­vi­ron­ne­ment. » Avec un en­cé­pa­ge­ment consti­tué de sy­rah, de gre­nache, de mour­vèdre, de rolle, de ca­ber­net sau­vi­gnon et de cin­sault, le do­maine o re des rouges pro­fonds, des ro­sés écla­tants et des blancs frais et fins. Avec 35 000 à 40 000 bou­teilles pro­duites chaque an­née – « on com­mence pe­tit, comme dans le ca­che­mire au dé­part », rap­pelle Eric Bom­pard. On lui sou­haite le même suc­cès dans le vi­gnoble.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.