COM­MENT RÉ­PA­RER L’EU­ROPE

Les rai­sons his­to­riques de la crise Après le vote bri­tan­nique, les dix chan­tiers à lan­cer d’ur­gence Les ana­lyses de Da­niel Cohn-Ben­dit et d’Hu­bert Vé­drine

L'Obs - - La Une - SYL­VAIN COU­RAGE

Al’évi­dence, le 23 juin 2016 marque un tour­nant dans l’his­toire de l’Eu­rope. Plus rien ne se­ra vrai­ment comme avant. Que les Bri­tan­niques votent pour ou contre la sor­tie de l’Union eu­ro­péenne, un nou­veau prin­cipe de réa­li­té s’im­pose. En pla­çant les in­ter­ro­ga­tions sur la sou­ve­rai­ne­té, l’im­mi­gra­tion et l’iden­ti­té au coeur du dé­bat, les mil­lions de par­ti­sans du « Brexit », qui par­tagent dé­sor­mais l’eu­ros­cep­ti­cisme avec une ma­jo­ri­té d’Eu­ro­péens, ont mis fin à l’entre-soi des chefs d’Etat. Le peuple s’ex­prime ! Les eu­ro­crates bruxel­lois ne peuvent plus feindre d’igno­rer la mul­ti­tude, for­cé­ment braillarde. Et, quoi qu’ils pensent des as­sauts de dé­ma­go­gie de cette cam­pagne élec­to­rale tra­gique, le mal est fait.

En ar­ra­chant des conces­sions préa­lables en vue du main­tien du Royaume-Uni par­mi les Vingt-Huit, la deuxième puis­sance du conti­nent s’est af­fran­chie des règles com­munes. Elle a ob­te­nu le droit de sno­ber l’eu­ro, de sus­pendre les pres­ta­tions so­ciales pour les res­sor­tis­sants de l’UE et de mettre un ve­to au sa­cro-saint prin­cipe d’une « union tou­jours plus étroite ». C’est « l’Eu­rope à la carte », dé­sor­mais prô­née par Ma­rine Le Pen et ses amis na­tio­naux-po­pu­listes qui par­tout pré­tendent ra­fler la mise. Au Da­ne­mark, en Suède, aux Pays-Bas, en Hon­grie et en Ré­pu­lique tchèque, ces dé­ma­gogues ré­clament dé­jà un ré­fé­ren­dum sur le mo­dèle bri­tan­nique…

Sur l’océan dé­mon­té des opi­nions, le ra­deau eu­ro­péen pa­raît bien frêle. Et le camp eu­ro­péiste, condam­né à l’éner­gie du déses­poir. Com­ment évi­ter le nau­frage ? Et réus­sir le sau­ve­tage? En ana­ly­sant, étape par étape, les dé­faillances his­to­riques d’un pro­jet de paix et de pros­pé­ri­té qui s’est per­du en route, comme le font Guy Ve­rhof­stadt, Eli­sa­beth Gui­gou ou Pas­cal La­my (lire p. 34). Mais aus­si en se pro­je­tant vers l’ave­nir. Pour Da­niel Cohn-Ben­dit, l’heure est plus que ja­mais à une « Eu­rope ef­fi­cace, donc fé­dé­rale », tan­dis que l’ex­mi­nistre Hu­bert Vé­drine plaide, lui, pour une « fé­dé­ra­tion des Etats-na­tions » (lire p. 40 et 41). Ce dé­bat ne date pas d’hier. Il op­po­sait dé­jà Mau­rice Schu­mann et de Gaulle, et pa­raît bien dif­fi­cile à tran­cher. Pour avan­cer, soyons prag­ma­tiques. Face à la tra­gé­die des mi­grants, aux né­ces­si­tés de la re­lance éco­no­mique ou à l’ur­gence de la lutte contre le ter­ro­risme, les na­tions n’ont pas d’autre choix que de co­opé­rer (lire p. 42). C’est en s’at­te­lant aux tâches les plus ur­gentes que l’Eu­rope des femmes et des hommes de bonne vo­lon­té se re­lè­ve­ra et re­pren­dra sa marche en avant. Pas à pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.