LA TTF EST EN VOIE D’EN­TER­RE­MENT

L'Obs - - Le Téléphone Rouge -

« La taxe sur les tran­sac­tions fi­nan­cières (TTF) est cli­ni­que­ment morte, mais c’est la même his­toire que dans les af­faires d’eu­tha­na­sie : per­sonne ne veut que l’on re­trouve ses em­preintes sur la prise lors­qu’on la dé­bran­che­ra », constate un fi­nan­cier. Les onze Etats eu­ro­péens qui se sont en­ga­gés à y ré­flé­chir font donc mine de conti­nuer les tra­vaux, ne se­rait-ce que pour ne pas dé­ce­voir leurs al­liés verts lors­qu’ils sont en coa­li­tion. Mais il n’y a au­jourd’hui au­cun ac­cord sur l’as­siette : « Cha­cun a sa ligne rouge », pour­suit cet ex­pert. La Slo­vé­nie s’est ren­du compte que le coût de col­lecte de cette taxe se­rait pour elle su­pé­rieur à son rap­port, et de­mande qu’il y ait des règles de pé­réqua­tion (c’est-à-dire une ré­par­ti­tion des charges), ce qui n’avait pas été en­vi­sa­gé. Jo­han Van Overt­veldt, le mi­nistre des Fi­nances belge, cer­né par trois places hors TTF – Londres, Am­ster­dam et Luxem­bourg –, a le pied sur le frein. Si rien n’avance, l’Au­triche, qui a la pré­si­dence de l’Union, me­nace de re­fer­mer le dos­sier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.