Jean & Ro­main

MA­RIAGE EN DOUCE, PAR ARIANE CHE­MIN, ÉDI­TIONS DES ÉQUATEURS, 160 P., 15 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - GRÉ­GOIRE LEMÉNAGER

Les stars, par­fois, se cachent pour s’épou­ser. Le 16 oc­tobre 1963, Ro­main Ga­ry et Jean Se­berg ont pris le ma­quis pour se dire oui, dans un pe­tit vil­lage corse. La noce, celle de la Rus­sie et de l’Amé­rique, de la lit­té­ra­ture à mous­taches brunes et du ci­né­ma à tête blonde, du gaul­lisme et de la lutte pour les droits ci­viques, au­rait dû faire le bon­heur des pa­pa­raz­zis. Elle n’a fait le bon­heur de per­sonne. Sur la pho­to, le prix Gon­court 1956 a son air de sphinx slave, et l’hé­roïne d’« A bout de sou e » es­quisse « un sou­rire for­cé ». Au­tour d’eux, quatre per­sonnes, dont le se­cré­taire de mai­rie et un gé­né­ral. Que fai­saient-ils là ? Un de­mi-siècle plus tard, Ariane Che­min a re­trou­vé, dans le dan­cing d’un ha­meau, l’ul­time té­moin de ce « ma­riage se­cret-dé­fense » or­ga­ni­sé « sous le haut pa­tro­nage des ser­vices se­crets fran­çais ». Elle a sur­tout su re­cons­ti­tuer, de sa plume fine et sug­ges­tive, le puzzle d’une love sto­ry clan­des­tine qui de­vait fi­nir en tra­gé­die pu­blique, avec la mort tou­jours bou­le­ver­sante de Jean Se­berg, re­trou­vée dans sa R5 avec « plus de huit grammes d’al­cool dans le sang », et le sui­cide, res­té énig­ma­tique, du té­né­breux ro­man­cier des « Ra­cines du ciel ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.