Houel­le­becq an­ti­ca­pi­ta­liste

HOUEL­LE­BECQ ÉCO­NO­MISTE, PAR BER­NARD MARIS, CHAMPS/FLAM­MA­RION, 150 P., 7 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - DA­VID CAVIGLIOLI

Com­ment si­tuer Mi­chel Houel­le­becq sur l’échelle po­li­tique ? On dit que la droite est mo­ra­le­ment an­ti­li­bé­rale et éco­no­mi­que­ment li­bé­rale, tan­dis que la gauche oc­cupe la po­si­tion in­verse. Or Houel­le­becq est an­ti­li­bé­ral sur toute la ligne : sa haine du ca­pi­ta­lisme et sa dé­non­cia­tion du li­ber­ta­risme vont de pair. Pour lui, être libre est non seule­ment im­pos­sible, mais aus­si inu­tile, et même dan­ge­reux. En 2014, l’éco­no­miste Ber­nard Maris avait pu­blié cette étude de l’oeuvre houel­le­bec­quienne par le ver­sant éco­no­mique. Dans ses ro­mans, Houel­le­becq, ce si­nistre de l’éco­no­mie et des fi­nances, « parle de com­pé­ti­tion, de des­truc­tion créa­trice, de pro­duc­ti­vi­té, de travail pa­ra­si­taire et de travail utile, d’ar­gent, de bien d’autres choses, et il en parle mieux que les éco­no­mistes, car il est écri­vain ». Son es­sai est à la fois un dé­mon­tage de la pen­sée li­bé­rale et un voyage phi­lo­so­phique chez l’amer Mi­chel. Il a mal­heu­reu­se­ment ac­quis une épais­seur tes­ta­men­taire de­puis que Maris a été as­sas­si­né dans les lo­caux de « Char­lie Heb­do ». On le lit comme un adieu à cet éco­no­miste pas­sion­né de lit­té­ra­ture, à son in­tel­li­gence es­piègle, et à sa li­ber­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.