CRÂNE PAR PA­TRICK DE­CLERCK

L'Obs - - Critiques - SA­RA GUILLAUME

Gal­li­mard, 148 p., 16 eu­ros.

Le titre, ru­gueux, im­pose d’em­blée l’uni­vers im­per­son­nel de l’hô­pi­tal. Im­per­son­nel, le ré­cit, lui, ne l’est pas. Car c’est son propre crâne dé­vo­ré par une tu­meur que Pa­trick De­clerck (pho­to), sous les traits d’Alexandre Nacht, met sur la table d’opé­ra­tion avec des mots acé­rés comme des scal­pels. Tout semble fait pour déshu­ma­ni­ser ce Nacht, dont le pré­nom se fait rare au mi­lieu de la nuit qui l’en­va­hit, tan­dis que lui « ne [veut] pas dor­mir ». Un pa­ra­doxe émerge : ce­lui d’un homme qui se sent plus corps qu’es­prit, alors même que les pen­sées se bous­culent dans son cer­veau abî­mé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.