LOVE & FRIEND­SHIP PAR WHIT STILL­MAN

L'Obs - - Critiques - F. F.

Co­mé­die ir­lan­daise, avec Kate Be­ckin­sale, Ch­loë Se­vi­gny, Xa­vier Sa­muel (1h32).

Au XVIII e siècle, les ma­ni­gances, tri­bu­la­tions, ruses et trucs d’une veuve, qui songe à re­trou­ver un sta­tut so­cial et un homme for­tu­né, ac­com­pa­gnée de sa fille, qu’elle cherche à ma­rier. Ru­meurs, ba­var­dages, ra­gots, faux-sem­blants : adap­té d’un court ro­man de Jane Aus­ten, le film est avant tout le por­trait d’une femme qui se bat pour évi­ter un dé­clas­se­ment pro­bable, faute de sous. On est dans le monde de Mau­pas­sant, mais du cô­té fé­mi­nin : Whit Still­man, réa­li­sa­teur au style sec et quel­que­fois un peu raide (« Bar­ce­lo­na ») a deux qua­li­tés. Il sait uti­li­ser le dia­logue du ro­man avec bon­heur, sans tom­ber dans la ca­ri­ca­ture d’époque, et di­rige ses ac­teurs avec lé­gè­re­té : si Ch­loë Se­vi­gny est char­mante et drôle dans le rôle de la jeune fille, Kate Be­ckin­sale [pho­to] (coin­cée, ces der­niers temps, dans la suc­ces­sion de « Un­der­world 1 », « Un­der­world 2 », etc.), est ma­gis­trale : à 43 ans, elle a une ma­tu­ri­té et une fi­nesse qui donnent tout son prix à ce sa­vou­reux rôle de ma­ni­pu­la­trice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.