CE QU’IL RESTE DE LA FO­LIE PAR JORIS LACHAISE

L'Obs - - Critiques - P. M.

Do­cu­men­taire fran­çais (1h33). Un hô­pi­tal près de Da­kar, où il ar­rive qu’on en­ferme les pa­tients quand ils sont trop agi­tés. Un hô­pi­tal psy­chia­trique comme les autres ? Non. A Thia­roye, la ma­la­die men­tale est trai­tée comme par­tout ailleurs, mais aus­si comme en Afrique seule­ment : les thé­ra­pies des­si­nées et im­por­tées par les co­lons, is­sues de la mé­de­cine des Blancs, ne sont pas les seules mises en oeuvre. Il y a aus­si les ma­ra­bouts, les sa­cri­fices d’ani­maux, les prêtres, les exor­ci­seurs. Dans ce film, ce sont sur­tout les ma­lades qui parlent de leur mal, dans une langue sou­vent ad­mi­rable. Ain­si Kha­dy Syl­la, elle-même ci­néaste et écri­vain, qui au dé­but du film as­sure le lien entre le monde et l’hô­pi­tal, évoque sa propre ma­la­die, parle des thé­ra­pies, des mys­tères, de ce que d’autres ap­pel­le­raient des mi­racles. Quelle ma­la­die soigne-t-on et com­ment ? Si la vie mo­derne en est la cause, alors la mé­de­cine des Blancs, peut-être, est re­com­man­dée. Mais si­non ? Eh bien, non. Joris Lachaise est un té­moin qui se tient à dis­tance et de­meure si­len­cieux, et c’est pas­sion­nant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.