RE­NOIR-SI­ME­NON EN MI­ROIR PAR CLAUDE GAUTEUR

L'Obs - - Critiques - P. M.

Edi­tions Pierre-Guillaume de Roux, 146 p., 20,90 eu­ros.

Rien d’éton­nant à ce que les deux gra­pho­manes Georges Si­me­non et Jean Re­noir, tout au long du de­mi-siècle que du­ra leur ami­tié, aient échan­gé sans re­lâche. Mais au-de­là de cette cor­res­pon­dance, dont il livre quelques pièces, Claude Gauteur a choi­si de va­ga­bon­der de l’un à l’autre, por­té par sa fan­tai­sie au­tant que par la leur, re­ve­nant sur l’his­toire in­time des oeuvres, s’at­tar­dant sur l’ac­cueil qui leur fut fait, ap­por­tant ici et là de sa­lu­taires mises au point. S’il est peu de livres de l’écri­vain que le ci­néaste n’af­fir­ma pas sou­hai­ter adap­ter, un seul de­vint film, « la Nuit du car­re­four », avec Pierre Re­noir, pro­ba­ble­ment le meilleur Mai­gret de l’écran. Mais à la fin de sa vie, le ci­né­ma ne vou­lant plus de lui et ses forces l’aban­don­nant, il choi­sit à son tour l’écri­ture, non sans avoir hé­si­té à se pla­cer dans l’ombre de ce géant au­quel il écri­vit alors : « Quand je re­garde la col­lec­tion de tes livres que tu m’as en­voyés, je me sens em­bar­ras­sé. Ils couvrent un rayon en­tier de ma bi­blio­thèque, et chaque vo­lume est un chef-d’oeuvre. A la ré­flexion je me suis dit que les chefs-d’oeuvre ont été in­ven­tés pré­ci­sé­ment pour ser­vir d’en­cou­ra­ge­ment à leurs suc­ces­seurs. » On ne sau­rait dire mieux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.