CI­TÉ VOL­CA­NIQUE

Pa­ra­dis pour les es­prits créa­tifs ou en­fer pour les es­prits ri­gou­reux, elle ne laisse per­sonne in­dif­fé­rent. Vic­time de ses cli­chés, l’éner­gique Na­po­li de­meure en­core mé­con­nue — par MA­RIA CANABAL

L'Obs - - Tendances -

Troi­sième ville d’Eu­rope jus­qu’au

e siècle, do­mi­née par les Grecs, les Ro­mains, les Nor­mands, les Es­pa­gnols et les em­pe­reurs ger­ma­niques, Naples ne s’o re pas fa­ci­le­ment. Avec sa vi­ta­li­té écra­sante, un clair pen­chant pour les mi­racles et un brin de déses­poir, la ca­pi­tale de la ré­gion de Cam­pa­nie s’im­pose comme un concen­tré de co­mé­die hu­maine.

LE CA­FÉ COMME MÉ­TA­PHORE

Spé­cia­listes en la ma­tière, les Na­po­li­tains sont for­mels : un bon ca­fé se ré­sume à trois gouttes. Ser­ré jus­qu’à de­ve­nir cré­meux, le ca­fé à Naples s’avale brû­lant, en un clin d’oeil et de­bout. Il Ve­ro Bar del Pro­fes­sore pro­pose 63 ver­sions di érentes de ce breu­vage noir comme le diable que les lo­caux si­rotent toute la jour­née. Com­man­dez le ca è au­ten­ti­co na­po­le­ta­no ou le noc­cio­la­to, avec un dé­li­cieux goût de noi­sette, ob­te­nu grâce à l’ajout d’huiles es­sen­tielles pen­dant la tor­ré­fac­tion, qui ont fait la ré­pu­ta­tion de l’éta­blis­se­ment.

Il Ve­ro Bar del Pro­fes­sore, piaz­za Trieste e Tren­to, 46, www.il­ve­ro­bar­del­pro­fes­sore.com

DU DE­SI­GN TRÈS TRADI

En contraste to­tal avec les tailleurs d’ha­bits et les gan­tiers – ar­ti­sa­nats dans les­quels la ci­té ex­celle de­puis des siècles –, la ga­le­rie Ra­ro De­si­gn dé­borde de cou­leurs et de formes contem­po­raines ori­gi­nales. Pro­duites par des ar­ti­sans de la ville, ses col­lec­tions com­prennent du mo­bi­lier, des mi­roirs, des vê­te­ments et des ac­ces­soires. Une mine d’idées ca­deaux, dont des tasses à ca­fé or­nées de l’em­blé­ma­tique corne d’abon­dance de la ville – ta­lis­man contre le mau­vais oeil – voire des masques de Pul­ci­nel­la.

Ra­ro De­si­gn, Gra­di­ni Ame­deo, 4, www.ra­ro-de­si­gn.com

FRI­TURE AVEC VUE

Prendre le fu­ni­cu­laire jus­qu’au quar­tier Vo­me­ro vous per­met­tra de pro­fi­ter d’un peu de calme et de dé­gus­ter d’ex­cel­lentes fri­tures, aus­si ico­niques que la piz­za, le tout avec une vue épous­tou­flante sur le Vé­suve. La Frig­gi­to­ria Vo­me­ro vous ré­ga­le­ra de lé­gumes frits, de pan­ze­rot­ti (chaus­sons au fro­mage et à la to­mate), d’aran­ci­ni (bou­lettes de riz far­cies à la viande, pa­nées et frites) et de zep­pole (bei­gnets su­crés).

Frig­gi­to­ria Vo­me­ro, via Ci­ma­ro­sa, 44

DU CARAVAGE À L’ART DU MÉ­TRO

Le Caravage, Bel­li­ni, Bot­ti­cel­li, Mi­chel-Ange… Le Mu­sée Ca­po­di­monte, per­ché sur une col­line face à la mer et di­ri­gé de­puis 2015 par le Fran­çais Syl­vain Bel­len­ger, est un must. Trois étages d’oeuvres, dont la cé­lèbre col­lec­tion Far­nèse, sans ou­blier les sec­tions d’art na­po­li­tain et d’art contem­po­rain, où trône une flam­boyante ver­sion du Vé­suve par An­dy Wa­rhol. Dans une tout autre am­biance, di­rec­tion la sta­tion de mé­tro To­le­do, sur la ligne 1, dis­tin­guée par le « Dai­ly Te­le­graph » comme étant la plus belle d’Eu­rope. La ga­le­rie, bleue du sol au pla­fond avec des mo­tifs ma­rins, est un lieu peu com­mun.

Mu­sée Ca­po­di­monte, via Mia­no, 2, www.mu­seo­ca­po­di­monte.be­ni­cul­tu­ra­li.it

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.