LES JUGES ANTICORRUPTION SONT DÉBORDÉS

L'Obs - - Le Téléphone Rouge -

Ils sont char­gés de la lutte contre la cor­rup­tion et la grande dé­lin­quance fis­cale et fi­nan­cière. Les ma­gis­trats du par­quet na­tio­nal fi­nan­cier (PNF), créé par François Hol­lande dans la fou­lée du scan­dale Ca­hu­zac, se sentent dé­jà dé­lais­sés. Deux ans après leur ins­tal­la­tion, les ef­fec­tifs sont en baisse : un dé­part au prin­temps n’a pas été rem­pla­cé et le nombre de dossiers ne cesse d’aug­men­ter pour at­teindre 364. « Nous sommes 15 ma­gis­trats, char­gés cha­cun de 24 affaires en moyenne de très grande com­plexi­té, ex­plique une source du PNF. Au pôle fi­nan­cier de Marseille, ils en ont moins. Quand le par­quet a été créé nous étions cen­sés être 22 pro­cu­reurs… » Autre pro­blème : la diminution du nombre de po­li­ciers lut­tant contre la cor­rup­tion (l’Of­fice cen­tral de Lutte contre la Cor­rup­tion et les In­frac­tions fi­nan­cières et fis­cales), en rai­son du ren­for­ce­ment des ef­fec­tifs de l’an­ti­ter­ro­risme. Con­sé­quence : il faut six ans pour bou­cler une en­quête fi­nan­cière. Con­tac­té, le mi­nis­tère de la Jus­tice in­dique que le PNF « n’a for­mu­lé au­cune de­mande de poste sup­plé­men­taire », et qu’une pro­chaine hausse des ef­fec­tifs n’est pas ex­clue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.