“IL FAUT UN RÉ­FÉ­REN­DUM”

L'Obs - - Grands Formats - JEAN-MARIE LE GUEN

De­puis la fin des an­nées 1960, La France n’a pas bou­gé sur le su­jet du cannabis, et elle ne pour­ra le faire qu’à une seule condi­tion : que le dé­bat soit por­té par la so­cié­té ci­vile elle-même, le chan­ge­ment ne peut pas ve­nir d’en haut. Car au­jourd’hui tout le monde est concer­né alors que notre loi pé­nale est in­ef­fi­cace. La po­li­tique fran­çaise en ma­tière de cannabis peut-elle évo­luer ? Vers quoi ? Il faut en­tendre tous les ar­gu­ments, ap­por­ter toutes les ré­ponses. En­fin une dé­ci­sion aus­si fon­da­men­tale ne peut pas être tran­chée par une ma­jo­ri­té à l’As­sem­blée na­tio­nale mais par un ré­fé­ren­dum, parce qu’il ne s’agit pas d’un pro­duit ré­créa­tif ano­din mais d’une sub­stance dont la dan­ge­ro­si­té et les consé­quences sa­ni­taires sont pro­ba­ble­ment sous es­ti­mées. Il est temps de le­ver la chape de plomb cultu­relle et idéo­lo­gique qui pèse sur ce dé­bat, où la droite mo­ra­liste consi­dère que le cannabis est une per­ver­sion, alors que la gauche bo­bo en fe­rait un usage so­cial laxiste. Ce­la ne veut rien dire quand le cannabis de­vient un pro­duit de consom­ma­tion cou­rante. C’est pour­quoi je dé­fends l’idée d’une lé­ga­li­sa­tion ré­gle­men­tée et par­tielle, avec le main­tien de l’in­ter­dic­tion pé­nale pour les moins de 21 ans. C’est à l’Etat de prendre en charge la ré­gu­la­tion de ce mar­ché, directement ou par une dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic, comme pour le ta­bac et l’al­cool. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.