Gan­ja et gastronomie

L'Obs - - Grands Formats -

C’est une re­cette de fon­dant au cho­co­lat bien par­ti­cu­lière. Pour confec­tion­ner ce gâ­teau, il vous fau­dra 100 g de cho­co­lat noir, 100 g de sucre en poudre, 50 g de fa­rine, deux oeufs et… 50 g de beurre au cannabis, soit un beurre dans le­quel la plante a mi­jo­té des heures du­rant. Piz­zas, ca­ra­mels, crumbles, co­okies : la ma­ri­jua­na se cui­sine à toutes les sauces, ou presque. Le web re­gorge d’as­tuces cu­li­naires de ce type, très fa­ciles à dé­ni­cher sur les sites de ré­fé­rence dé­diés à l’au­to­pro­duc­tion de cannabis : La Main verte, Can­na­weed.com… Elles fi­gurent aus­si sur les por­tails web des grow­shops, ces bou­tiques qui vendent du ma­té­riel de culture et se si­tuent le plus sou­vent en Es­pagne ou aux Pays-Bas. Mieux vaut être confor­ta­ble­ment ins­tal­lé et ne pas avoir grand-chose à faire après avoir goû­té ces mets. In­gé­ré ain­si, le psy­cho­trope est deux fois plus fort, et son ef­fet dure deux fois plus long­temps, se­lon le très sé­rieux ou­vrage « Cannabis mé­di­ci­nal » (1) ! La cui­sine à l’herbe psy­choac­tive fait aus­si re­cette au res­tau­rant. Aux EtatsU­nis, aux Pays-Bas ou au Da­ne­mark, des chefs confec­tionnent de­puis peu des plats à par­tir de cette plante dignes des tables gas­tro­no­miques. Ain­si, à New York, le 99th Floor, te­nu par le très bran­ché Miguel Tri­ni­dad, fait sen­sa­tion avec son me­nu dé­gus­ta­tion en­tiè­re­ment as­sai­son­né au cannabis, du cock­tail au steak tar­tare. Mais dans cet Etat où seul l’usage thé­ra­peu­tique de la gan­ja est lé­ga­li­sé, il faut mon­trer patte blanche pour ten­ter l’ex­pé­rience. On n’ac­cède à l’adresse se­crète que sur in­vi­ta­tion, après co­op­ta­tion. Pour le tout-ve­nant, il reste la re­cette du space cake sur in­ter­net.

BÉRÉNICE ROCFORT-GIO­VAN­NI

(1) Par Mi­chael Backes, Ed. Hugo Doc, juin 2016.

Fa­brique de space cakes dans le Co­lo­ra­do.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.