PAR PHI­LIPPE FER­NAN­DEZ

L'Obs - - Cri­tiques - F. F.

Co­mé­die dra­ma­tique fran­çaise, avec Ja­ckie Ber­royer, Ber­nard Blan­can, Emi­lia De­rou-Ber­nal (1h52).

Une poi­gnée de qui­dams se ré­veille dans un vais­seau spa­tial. Qui sont-ils ? Sais pas. Où vont-ils ? Ils se le de­mandent. Pour­quoi sont-ils là ? Va sa­voir. Ils dis­cutent. De Dieu, de l’es­pace, de l’in­fi­ni, de la ma­tière noire, de l’es­pèce hu­maine, des des­ti­nées der­nières, et par­viennent à la conclu­sion que l’Uni­vers 1°) est en ex­pan­sion ; 2°) qu’il se ré­pète peut-être dans les trous noirs ; 3°) ou alors qu’il est éter­nel, et im­mo­bile. Là-des­sus, ils sont cryo­gé­ni­sés et c’est la fin du film. Des dia­logues, il y en a plein. Du ci­né­ma, guère. On nous dit que ce film est « une dé­rive si­tua­tion­niste à la croi­sée de “Star Trek” et d’un che­min de croix ». Moi, je veux bien. Mais pour­quoi adop­ter ce ton d’ins­tit in­si­pide ? Phi­lippe Fer­nan­dez, le réa­li­sa­teur, a si­gné « Lé­ger trem­ble­ment du pay­sage » et « Connais­sance du monde ». Il est vi­si­ble­ment dans un état d'es­prit phi­lo­so­phique. La ques­tion est : pour­quoi irait-on voir ce film ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.