VOIX OFF PAR CRISTIÁN JIMÉNEZ

L'Obs - - Critiques - P. M.

Co­mé­die dra­ma­tique chi­lienne, avec In­grid Isen­see, María Jo­sé Sie­bald, Pau­li­na Gar­ciá, Cristián Cam­pos (1h40).

Ça com­mence par un ac­cou­che­ment fil­mé au plus près, spec­tacle que le père de la par­tu­riente ne sup­porte pas, ce qui ne manque pas de lui être re­pro­ché. Des re­proches, il en es­suie­ra d’autres, lorsque, après avoir quit­té la mère de ses deux filles, se­ront ré­vé­lés des agis­se­ments jusque-là in­con­nus des siens. A plu­sieurs re­prises, Ma­nuel a été ac­cu­sé de har­cè­le­ment sexuel et sa car­rière pro­fes­sion­nelle s’en est trou­vée gra­ve­ment af­fec­tée. Cristián Jiménez, dont les pré­cé­dents films (« Il­lu­siones op­ti­cas » et « Bonsái ») ont été re­mar­qués, s’en re­met es­sen­tiel­le­ment aux dia­logues et aux ac­teurs, tous ex­cel­lents, pour com­po­ser le ta­bleau d’une fa­mille en voie d’écla­te­ment. Si les scènes réunis­sant et op­po­sant les quatre gé­né­ra­tions concer­nées sont bien des­si­nées et fil­mées ha­bi­le­ment, « Voix off » souffre ain­si d’un manque de dra­ma­ti­sa­tion, donc de ten­sion, qui se ré­vèle dom­ma­geable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.