AVANT-PRE­MIÈRE

Ma­ren Ade a conquis Cannes

L'Obs - - Le Sommaire - NI­CO­LAS SCHALLER

Des sur­prises comme « To­ni Erd­mann », la com­pé­ti­tion can­noise n’en o re pas chaque an­née. Avant la pro­jec­tion de presse, rares étaient ceux qui tré­pi­gnaient à l’idée de dé­cou­vrir le troi­sième long-mé­trage de l’Al­le­mande Ma­ren Ade (pho­to). Deux heures qua­rante plus tard, ils n’avaient plus que ce nom à la bouche. To­ni Erd­mann, c’est ce­lui de l’al­ter ego que s’in­vente le re­trai­té bla­gueur du film. Il n’a de cesse d’en­fi­ler ses fausses dents et de mettre le boxon dans le quo­ti­dien si­nistre et pro­duc­ti­viste de sa fille, une exe­cu­tive wo­man cé­li­ba­taire. Entre cri­tique so­ciale, hap­pe­nings et ex­plo­ra­tion d’une re­la­tion pè­re­fille, Ma­ren Ade a trou­vé un ton bien à elle qui a joyeu­se­ment dé­ton­né dans la sé­lec­tion 2016 et a conquis les fes­ti­va­liers à chaque nou­velle pro­jec­tion. Le ju­ry pré­si­dé par George Miller n’y a pas été sen­sible. Quel se­ra le ver­dict en salles ? Ré­ponse le 17 août.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.