SES AMIS DE DROITE…

L'Obs - - Rocard & Nous - CA­ROLE BARJON

Ce 17 juin 2009, ils ont par­lé si fort que les tables voi­sines ont tout en­ten­du. At­ta­blés à l’au­berge D’chez eux, près de la place Vau­ban, Jacques Chi­rac et Mi­chel Ro­card prennent des nou­velles l’un de l’autre. « Et toi, comment ça va avec Sar­ko­zy ? » de­mande Ro­card. « Ça va, ça va, gri­mace Chi­rac. Quand j’ai un mes­sage à faire pas­ser, j’ap­pelle Guéant. » L’an­cien pré­sident ra­conte qu’il voit sou­vent Fran­çois Hol­lande à Tulle : « Je le re­dé­couvre. C’est un gars bien. » Fa­cé­tieux, mais tous deux in­quiets des consé­quences dé­sas­treuses du ré­chau ement cli­ma­tique, ils en­vi­sagent de si­gner en­semble un ma­ni­feste contre la dé­fo­res­ta­tion, par­rai­né par… le chef de l’Etat Ni­co­las Sar­ko­zy. « On va al­ler le voir tous les deux, avance Chi­rac, en ri­go­lant – Dans la vie, il y a des mo­ments où il faut être sé­rieux.– Oui, mais c’est fa­ti­gant »… Vieux com­plices de­puis leurs études à Scien­cesPo dans les an­nées 1950, Ro­card et Chi­rac n’ont ja­mais été in­times, mais ils ne se sont ja­mais per­dus de vue. Lors­qu’ils étaient étu­diants, Ro­card, alors à la SFIO, l’an­cêtre du PS, avait même es­sayé de dé­bau­cher le jeune Chi­rac, qui avait re­fu­sé, le ju­geant « pas as­sez à gauche » ! En 1993, pen­sant que la gauche se­rait dans l’op­po­si­tion pour long­temps, l’an­cien maire de Con­flans-Sainte-Ho­no­rine avait même ima­gi­né de pou­voir de­ve­nir mi­nistre des A aires étran­gères dans le gou­ver­ne­ment Bal­la­dur et en avait tou­ché un mot à son co­pain Chi­rac, à l’époque maire de Pa­ris. Pro­jet vite aban­don­né. Ro­card avait un autre ami à droite : Ber­nard Sta­si qu’il avait con­nu, lui aus­si, à Sciences-Po, avec le­quel il dî­nait ré­gu­liè­re­ment. De­ve­nu Pre­mier mi­nistre, il es­saie­ra de faire en­trer cette fi­gure de la dé­mo­cra­tie-chré­tienne dans son gou­ver­ne­ment en 1988. En vain. Mit­ter­rand vou­lait bien des dé­bau­chages in­di­vi­duels, mais pas de contrat de gou­ver­ne­ment entre for­ma­tions po­li­tiques. Avec la gé­né­ra­tion sui­vante à droite, les re­la­tions se­ront cor­diales. Ro­card n’est pas sec­taire. Nom­mé par Sar­ko­zy co­pré­sident avec Alain Jup­pé de la Com­mis­sion du Grand Em­prunt, il conser­ve­ra des liens ré­gu­liers avec le maire de Bor­deaux au point de pu­blier avec lui un livre d’en­tre­tiens croisés me­nés par le jour­na­liste Ber­nard Guet­ta en 2011. Les deux hommes avaient en­core dé­jeu­né en­semble au mois de juin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.