Le graal des geeks

COL­LEC­TOR, PAR OLI­VIER BON­NARD, ACTES SUD, 320 P., 21,80 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - NI­CO­LAS SCHALLER

Après un po­lar fan­tas­tique sur Hol­ly­wood (« Vi­laine Fille »), Oli­vier Bon­nard signe un nou­veau ro­man hy­bride sous haute in­fluence ci­né­ma­to­gra­phique, mais sur une secte d’un tout autre type : les col­lec­tion­neurs de jouets des an­nées 1980. Jour­na­liste cultu­rel, la tren­taine fi­nis­sante, Tho­mas Strang est de ceux-là, ca­pable de cla­quer un mois de sa­laire sur eBay pour une fi­gu­rine Gol­do­rak (pho­to) flam­bant neuve dans son em­bal­lage d’ori­gine. Lors d’un vide-gre­niers, il tombe sur ArkAn­gel, le graal des geeks dans son genre, convoi­té par plus dan­ge­reux que lui. S’en­suit un th­riller ha­le­tant et aty­pique qu’à la fa­veur d’un voyage dans le temps Bon­nard a l’au­dace de faire bas­cu­ler vers le ré­cit de l’en­fance en ban­lieue pa­ri­sienne de son per­son­nage vue de ses yeux d’adulte. Ces cha­pitres, au-de­là de leur e et « ma­de­leine », bou­le­versent tant ils res­pirent le vé­cu et la dou­lou­reuse lu­ci­di­té de l’adu­les­cent voyant sa nos­tal­gie dé­faillir face à la réa­li­té d’un pas­sé trop long­temps idéa­li­sé. Car Tho­mas Strang, bien sûr, c’est Bon­nard lui­même, re­je­ton sans illu­sion de la gé­né­ra­tion Ca­si­mir. « Col­lec­tor » faillit s’in­ti­tu­ler « 1985 », l’an­née où Strang re­tourne et celle de « Re­tour vers le fu­tur », ré­fé­rence as­su­mée de l’au­teur. « Les Aven­tu­riers du temps per­du » lui irait bien aus­si.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.