THE STRAN­GERS

PAR NA HONG-JIN

L'Obs - - Critiques - F. F.

Film fan­tas­tique co­réen, avec Kwak Do-won, Hwang Jeong-min (2h36).

Ça com­mence comme un po­lar, ça fi­nit comme un conte go­thique : un pe­tit vil­lage, dans les belles mon­tagnes de Co­rée, est le théâtre de meurtres bi­zarres. Crimes ri­tuels? On sus­pecte un va­ga­bond, peut-être can­ni­bale, puis les soup­çons se portent sur un fan­tôme de femme… Un flic un peu be­nêt s’en mêle, pour sau­ver sa fille, qu’une ma­lé­dic­tion vient de frap­per. L’en­chaî­ne­ment des scènes est sou­vent étrange (on ne sai­sit pas tou­jours leur lo­gique), le jeu des ac­teurs in­ha­bi­tuel (ils sont hys­té­riques dans les mo­ments de stress), et le film, dans son en­semble, est trop long : plus de deux heures et de­mie. Mais ce pays sous la pluie, cette am­biance de fan­tas­tique lar­vé, ce dé­mon qui rôde dans la fo­rêt, voi­là qui ra­vi­ra les ama­teurs de ma­gie noire, ten­dance Guiller­mo del To­ro. La fin, en par­ti­cu­lier, est gla­çante.

Kwak Do-won dans « The Stran­gers ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.