Charles Gleyre, peintre se­cret

“CHARLES GLEYRE, LE RO­MAN­TIQUE RE­PEN­TI”. JUS­QU’AU 11 SEP­TEMBRE, MU­SÉE D’OR­SAY, PA­RIS-7E ; WWW.MU­SEE-OR­SAY.FR. CA­TA­LOGUE DE L’EX­PO­SI­TION : HAZAN/MU­SÉE D’OR­SAY, 272 P., 45 EU­ROS.

L'Obs - - Sortir - BER­NARD GÉNIÈS

Il a con­nu l’ombre parce qu’il le vou­lait bien. Et la lu­mière parce qu’il la dé­si­rait tout au­tant. L’ombre ? Ce fut celle qui han­ta la car­rière de Charles Gleyre (1806-1874), peintre né en Suisse, culti­vant vo­lon­tiers la dis­cré­tion pour ne pas dire le re­pli sur soi. La lu­mière, ce fut celle qu’il connut lors d’une ex­pé­di­tion de tous les dan­gers qui le me­na en Si­cile, en Grèce, en Egypte puis au Sou­dan. Il fut aus­si en­sei­gnant, son ate­lier pa­ri­sien ac­cueillant les jeunes pousses de l’im­pres­sion­nisme (Re­noir, Whist­ler). Mais l’oeuvre, elle, res­tait pour une large part né­gli­gée. C’est la pre­mière fois qu’un mu­sée fran­çais lui consacre une ex­po­si­tion d’en­ver­gure. A tra­vers des­sins et ta­bleaux, on me­su­re­ra le sin­gu­lier che­min par­cou­ru par cet ex­plo­ra­teur dis­cret mais par­fois sul­fu­reux. On re­trou­ve­ra ici par exemple ses « Bri­gands ro­mains », toile qui ne quit­ta ja­mais son ate­lier, pro­ba­ble­ment parce que son au­teur re­dou­tait les sar­casmes que cette scène de vio­lence sexuelle (un couple de voya­geurs as­sailli par des vo­leurs) au­rait pu sus­ci­ter. Cette étape de jeu­nesse fran­chie, le par­cours dé­roule les étapes d’une car­rière qui, sous des ap­pa­rences an­ta­go­nistes, n’en pri­vi­lé­gie pas moins la force et la pré­sence constante du des­sin. Gleyre n’a ja­mais été très fort en thème (à preuve, ses faibles ta­lents de dé­co­ra­teur ou ses vi­sions d’un Orient lour­de­ment sen­suel). Mais c’est un ex­cellent ar­chi­tecte qui construit et éclaire ses com­po­si­tions avec une ri­gueur ra­re­ment prise en dé­faut. Son chefd’oeuvre (« le Soir ») étin­celle ici de tous ses feux : entre al­lé­go­rie et poé­sie, mys­tère et sen­sua­li­té, on y trouve toute la fièvre d’un art se­crè­te­ment illu­mi­né.

« Le Soir ».

« Les Bri­gands ro­mains ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.