MI­CHAEL SOHN/AP/SIPA

L'Obs - - La Photo -

Il faut sa­voir qu’il y a beau­coup de pres­sion sur les pho­to­graphes dans ce genre de match : il ne faut pas ra­ter les images au mo­ment des buts, sur­tout quand il n’y en a qu’un comme ce fut le cas lors de cette fi­nale de l’Eu­ro entre la France et le Por­tu­gal. Il faut donc être très concen­tré. Et après un mois de tra­vail sur la com­pé­ti­tion, ce n’est pas tou­jours fa­cile… Di­manche, j’étais dans la tri­bune des pho­to­graphes, si­tuée à la droite des prin­ci­pales ca­mé­ras de té­lé­vi­sion, juste au-des­sus du car­ré VIP et du pré­sident Hol­lande. Quand j’ai pris cette photo, pour être hon­nête, je n’ai pas vu tout de suite que c’était Griez­mann, j’avais juste re­pé­ré un homme en bleu de dos au mi­lieu des joueurs rouges fous de joie. J’ai tout de suite com­pris qu’elle était for­mi­dable, car il y avait tout dans l’image : la joie des uns et la tris­tesse des autres. Et donc, après l’avoir prise, j’es­pé­rais que le Por­tu­gal al­lait ga­gner, dé­so­lé pour vous ! J’aime bien cou­vrir ce genre d’évé­ne­ment, ce­la me change d’avoir à pho­to­gra­phier Mer­kel tous les jours à Ber­lin. D’ailleurs, je pars bien­tôt au Bré­sil pour les JO, où je vais suivre les épreuves de natation.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.