LE FLEUVE DES BRUMES

L'Obs - - Critiques -

PAR VALERIO VARESI, TRA­DUIT DE L’ITA­LIEN PAR SA­RAH AMRANI Agul­lo Noir, 320 p., 21,50 eu­ros.

Jour­na­liste à « la Re­pub­bli­ca », Valerio Varesi a pu­blié une ving­taine de livres, dont voi­ci la pre­mière tra­duc­tion en fran­çais. Il était temps. C’est tout sim­ple­ment le contraire de ce qui s’écrit au­jourd’hui, dans le do­maine du po­lar, et c’est la rai­son pour la­quelle c’est for­mi­dable. Sous une pluie in­ter­mi­nable, dans la val­lée du Pô (qu’on voit ain­si dans le film d’An­to­nio­ni « le Cri »), une pé­niche dé­rive. Qu’est de­ve­nu le ba­te­lier? Sans doute mort. Tout comme son frère, qui pas­sait ses jour­nées à l’hô­pi­tal. Re­lents des an­nées fas­cistes, odeur de boue, le com­mis­saire So­ne­ri – une sorte de Mai­gret ro­ma­gnol – traîne, re­nifle, dis­cute, re­garde l’inon­da­tion, et, sur­tout, prend son temps. Il y a là-de­dans un charme fou : on tourne les pages avec aban­don, on se laisse em­bar­quer dans ces pay­sages dé­trem­pés, on dé­rive au fil des phrases. On adore. FRAN­ÇOIS FO­RES­TIER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.