Bien­ve­nue en Eu­sis­to­cra­tie

AVEC JOIE ET DO­CI­LI­TÉ, PAR JO­HAN­NA SINISALO, TRA­DUIT DU FINNOIS PAR ANNE CO­LIN DU TERRAIL, ACTES SUD, 368 P., 22,80 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - VÉ­RO­NIQUE CASSARIN-GRAND

Lorsque leurs pa­rents meurent dans un ac­ci­dent de voi­ture en Es­pagne, Ve­ra et Mi­ra sont re­cueillies par leur grand-mère en Fin­lande. Ce pays vit de­puis des dé­cen­nies sous un ré­gime « eu­sis­to­cra­tique » cen­sé as­su­rer le par­fait bien-être de tous ses ci­toyens en contrô­lant le moindre as­pect de leur vie. Dans cette so­cié­té do­mi­née par les « vi­ri­los » (qui res­semblent ter­ri­ble­ment aux mâles contem­po­rains), les femmes, sou­mises à une « do­mes­ti­ca­tion scien­ti­fique mé­tho­dique », sont clas­sées dès leur en­fance en deux ca­té­go­ries : les « éloïs », sorte de bim­bos écer­ve­lées et do­ciles ex­clu­si­ve­ment des­ti­nées, dès l’âge de 14 ans, au « mar­ché de l’ac­cou­ple­ment », et les « mor­locks », in­tel­li­gentes et re­belles, vouées à la sté­ri­li­sa­tion et aux tra­vaux su­bal­ternes. C’est par la voix de Ve­ra, mor­lock tra­ves­tie en éloï, en­tre­cou­pée d’ex­traits de do­cu­ments o ciels, que cette va­riante hy­gié­niste du « Meilleur des mondes » nous est dé­crite. Ve­ra, qui est de­ve­nue ac­cro à la cap­saï­cine après la dis­pa­ri­tion mys­té­rieuse de sa soeur et qui va tout faire pour la re­trou­ver. Dans cette ter­ri­fiante dys­to­pie, Jo­han­na Sinisalo (photo) met sa for­mi­dable ima­gi­na­tion au ser­vice d’une cri­tique ré­so­lu­ment fé­mi­niste des dé­mo­cra­ties oc­ci­den­tales et de leurs dé­rives idéo­lo­giques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.