PAR ICÍAR BOL­LAÍN

L'Obs - - Critiques - JÉ­RÔME GARCIN

Co­mé­die dra­ma­tique, avec An­na Cas­tillo, Ja­vier Gu­tiér­rez, Pep Am­brós, Mi­guel Án­gel Ala­dren, Ma­nuel Cu­ca­la (1h40).

Il était une fois, en Es­pagne, dans la pro­vince de Cas­tellón, un oli­vier deux fois mil­lé­naire, dont la vaste ra­mure et le tronc noueux, cre­vas­sé, pa­chy­der­mique sem­blaient éter­nels. L’arbre était pas­sé de gé­né­ra­tion en gé­né­ra­tion, le vieux Ramón (Ma­nuel Cu­ca­la, photo) y te­nait plus qu’à sa propre vie. Mais ses fils, pour 30 000 eu­ros, ont dé­ci­dé de le vendre à une en­tre­prise al­le­mande, qui l’a dé­ra­ci­né pour l’ex­po­ser dans son hall fu­tu­riste et en faire son logo. De­puis ce jour, Ramón ne parle plus et se meurt. Sa pe­tite fille, Al­ma (An­na Cas­tillo), qui a re­pris la mi­sé­rable ex­ploi­ta­tion fa­mi­liale de vo­lailles, ré­vol­tée par l’at­ti­tude de son père et bou­le­ver­sée par la dé­tresse de son grand-père, se lance alors dans une aven­ture folle. Elle dé­cide d’al­ler cher­cher l’im­mense oli­vier à Düs­sel­dorf afin de le rap­por­ter sur le sol es­pa­gnol et de rendre la pa­role à son aïeul. Ecrite par Paul La­ver­ty, le scé­na­riste de Ken Loach, cette fable éco­lo-com­pa­tible, qui stig­ma­tise les pro­mo­teurs, spé­cu­la­teurs et dé­ra­ci­neurs de l’Eu­rope mul­ti­na­tio­nale, vaut pour son propos com­ba­tif, sa belle uto­pie, son image en­so­leillée et son in­ter­pré­ta­tion sen­sible. En pa­sio­na­ria don­qui­chot­tesque, la jeune An­na Cas­tillo est for­mi­dable et Ma­nuel Cu­ca­la, aus­si si­len­cieux et ra­bo­teux qu’un vieil oli­vier, bou­le­ver­sant. On soup­çonne Icíar Bol­laín, dont c’est le sep­tième film, de par­ta­ger les mêmes idéaux qu’Al­ma la re­belle : « Po­de­mos », en fran­çais : « Nous pou­vons. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.