LES GENS The­re­sa May et les mous­que­taires du Brexit

L'Obs - - Le Sommaire - PAS­CAL RICHÉ

ATHOS Phi­lip Ham­mond, 60 ans, chan­ce­lier de l’Echi­quier (mi­nistre des Fi­nances), est consi­dé­ré comme en­nuyeux et ras­su­rant. Pré­cé­dem­ment se­cré­taire d’Etat des A aires étran­gères, il était hos­tile au Brexit. Il de­vra at­té­nuer le choc éco­no­mique de la sor­tie du mar­ché unique et re­tis­ser, avec Liam Fox, de nou­velles re­la­tions com­mer­ciales dans le monde. PORTHOS Bo­ris John­son, 52 ans, an­cien maire clow­nesque de Londres et flam­boyant lea­der de la cam­pagne pour le Brexit, rem­place Ham­mond aux A aires étran­gères. Il s’oc­cu­pe­ra de bien des choses, mais pas de l’es­sen­tiel : la né­go­cia­tion du Brexit lui échappe lar­ge­ment. Une ma­nière pour May de le neu­tra­li­ser. LA REINE The­re­sa May, 59 ans, nou­velle Pre­mière mi­nistre an­glaise, va s’ap­puyer sur une équipe dont la com­bi­nai­son est sub­tile pour prendre le vi­rage pé­rilleux du Brexit. L’ex-mi­nistre de l’In­té­rieur de Da­vid Ca­me­ron était hos­tile au Brexit, mais elle a pro­mis de né­go­cier bec et ongles avec l’Union eu­ro­péenne. Elle a aus­si pro­mis que le pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne dé­cou­vri­rait vite qu’il a en face d’elle une « bloo­dy di cult wo­man », une femme im­pos­sible. D’ARTAGNAN Da­vid Da­vis, 67 ans, mi­li­tant des li­ber­tés pu­bliques mais très droi­tier, pro­fon­dé­ment eu­ros­cep­tique et pro-Brexit, a été nom­mé se­cré­taire d’Etat pour la sor­tie de l’Union eu­ro­péenne : c’est le vrai Mr Brexit, ce­lui qui por­te­ra le fer. Il est dé­jà sur­nom­mé le « Sexit ». Il se­ra oc­cu­pé à 100% par le Brexit, qu’il es­père e ec­tif dès jan­vier 2019. Il vient de l’in­dus­trie du sucre, mais rien ne dit qu’il se­ra tout miel. ARAMIS Liam Fox, 55 ans, autre pi­lier de la droite eu­ros­cep­tique, se­cré­taire à la Dé­fense sous Ca­me­ron, est dé­sor­mais mi­nistre du Com­merce in­ter­na­tio­nal, un nou­veau poste. Comme Aramis, il de­vra avoir le goût de l’in­trigue : il a pour mis­sion de trou­ver de nou­veaux ac­cords com­mer­ciaux hors UE, voire contre elle. L’un des ar­gu­ments chocs des Brexi­ters était que la sor­tie de l’UE per­met­trait de re­lan­cer bien d’autres échanges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.