Des Co­saques au Far West

NIKOLAÏ REZANOV. LE RÊVE D’UNE AMÉ­RIQUE RUSSE, PAR OWEN MATTHEWS, TRA­DUIT DE L’AN­GLAIS (GRANDE-BRE­TAGNE) PAR BRU­NO BOUDARD, NOIR SUR BLANC, 450 P., 24 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - LAURENT LEMIRE

Cet aris­to­crate ex­cen­trique à la cour de Ca­the­rine II avait rê­vé d’an­nexer à la Rus­sie la côte oc­ci­den­tale de l’Amé­rique du Nord, de l’Alas­ka à la Ca­li­for­nie. Mais sa plus grande aven­ture fut Con­chi­ta Argüel­lo, la fille du gou­ver­neur es­pa­gnol, dont il s’éprit à San Fran­cis­co. La Com­pa­gnie russe d’Amé­rique, créée sur le mo­dèle de la bri­tan­nique Com­pa­gnie des Indes orien­tales, com­mence alors à tan­guer. Trop de voyages en mer, trop de so­leil, trop de pas­sion. La san­té men­tale de l’aven­tu­rier se dé­grade, tout comme ses fi­nances. Nikolaï Rezanov (1764-1807) meurt à Kras­noïarsk, en Si­bé­rie, et Con­chi­ta entre dans un couvent ca­li­for­nien. Son échec de­vint une épo­pée ; son his­toire d’amour, un opé­ra rock ins­pi­ré de « Je­sus Ch­rist Su­pers­tar » et mon­té en 1981 à Mos­cou. Owen Matthews ra­conte au ga­lop cette équi­pée co­saque au Far West. L’au­teur des « En­fants de Sta­line » (Bel­fond, 2009) nous en­traîne dans ce rêve d’une Amé­rique russe qui tourne au dé­sastre et s’achève en re­grets. Le com­té de So­no­ma, où Rezanov avait im­plan­té sa co­lo­nie de Fort Ross, est au­jourd’hui un parc d’Etat. Chaque an­née, des mil­liers d’éco­liers y viennent en camp de va­cances et se dé­guisent en co­lons russes, avec toque et gi­let en peau de la­pin…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.