PA­REN­THÈSE PAR BER­NARD TAN­GUY

L'Obs - - Critiques - JERÔME GARCIN

Co­mé­die fran­çaise, avec Vincent Win­te­rhal­ter, Gilles Gas­ton-Drey­fus et Eric Viel­lard (1h35).

Trois quin­quas à la dé­rive em­barquent, sans sa­voir na­vi­guer, sur un voi­lier loué et draguent des on­dines qui pour­raient être leurs filles entre Port-Cros et Por­que­rolles. A vue de nez, ça sent la daube fran­chouillarde, la pe­sante tarte tro­pé­zienne. On craint même de voir sur­gir, de la ca­bine qui prend l’eau, Franck Du­bosc en string ou Ri­chard An­co­ni­na en dé­bar­deur. A quoi tient, pour son pre­mier long-mé­trage (pré­cé­dé, en guise de banc d’es­sai, d’un court avec les mêmes ac­teurs), que Ber­nard Tan­guy évite les écueils et le nau­frage ? D’abord à son scé­na­rio, qui ren­verse et af­fine les cli­chés sur la crise de la cin­quan­taine. En­suite à ses trois per­son­nages, le père de fa­mille for­tu­né et désa­bu­sé, le cé­li­ba­taire hy­po­con­driaque, le grat­teur de gui­tare gri­son­nant et sans le sou : ils brûlent leurs vais­seaux en Mé­di­ter­ra­née, mais ne sont ja­mais dans la ca­ri­ca­ture. En­fin, et sur­tout, aux trois épa­tants in­ter­prètes, avec men­tion spé­ciale pour le co­mé­dien, dra­ma­turge et bi­no­clard Gilles Gas­ton-Drey­fus (au­teur, en fé­vrier der­nier, au Rond-Point, de l’ex­cel­lente pièce « Couple »), sorte de Woo­dy Al­len fran­çais, pé­riode « Han­nah et ses soeurs ». Et puis il y a dans cette « Pa­ren­thèse » pleine de points de sus­pen­sion, dans cette co­mé­die sans pré­ten­tion, tour­née ca­mé­ra à l’épaule, une mé­lan­co­lie sin­cère. Et la dis­crète nais­sance d’un nou­veau genre : le film d’au­teur po­pu­laire.

Nais­sance d’un nou­veau genre avec « Pa­ren­thèse » : le film d’au­teur po­pu­laire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.