Coup de froid entre An­ka­ra et Wa­shing­ton

L'Obs - - Grands Formats | Moyen-Orient -

Me­na­çant l’ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine de re­pré­sailles, Er­do­gan a vi­gou­reu­se­ment ré­cla­mé l’ex­tra­di­tion de Fe­thul­lah Gü­len, exi­lé aux Etats-Unis de­puis 1999, bien que l’imam turc ait dé­men­ti avoir eu un rôle dans la ten­ta­tive de coup d’Etat qu’il a condam­née « dans les termes les plus forts ». Le pré­di­ca­teur bé­né­fi­cie d’une carte verte de ré­sident, ob­te­nue grâce à l’ap­pui de deux an­ciens di­ri­geants de la CIA, dont Gra­ham Ful­ler, qui a pris sa dé­fense après la ten­ta­tive de putsch du 15 juillet. Ce « dé­tail » at­tise, à An­ka­ra, les soup­çons de col­lu­sion entre l’ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine et la con­fré­rie, voire conforte le pou­voir turc dans son idée d’un sou­tien amé­ri­cain au plan de coup d’Etat. Gü­len jouit de­puis long­temps d’une image res­pec­table à Wa­shing­ton qui voit en lui l’ex­pres­sion d’un is­lam mo­derne et pa­ci­fique. Il est ins­tal­lé dans un vaste com­plexe dans la cam­pagne de Penn­syl­va­nie, à deux heures de New York, en­tou­ré d’un pe­tit cercle de fi­dèles et de cadres du mou­ve­ment qui di­rigent un ré­seau d’écoles et de fon­da­tions dans tout le pays. Du­rant ses an­nées fastes, la con­fré­rie Gü­len a or­ga­ni­sé des di­zaines de voyages en Tur­quie pour s’at­ti­rer les fa­veurs des sé­na­teurs et des membres du Con­grès amé­ri­cain, pour un coût to­tal de près d’un mil­lion de dol­lars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.