CLAS­SIQUE

L'Obs - - Critiques - JACQUES DRILLON

MAUD GRATTON (ORGUE SILBERMANN DE PONITZ) BACH : OEUVRES POUR ORGUE (LEIPZIG, 1723-1750) Phi

Une sorte de cor­beille de fruits mûrs : deux grands pré­ludes et fugues, des cho­rals, les « Va­ria­tions ca­no­niques », une so­nate, un duo… Et pour jouer tout ce­la, un ins­tru­ment pas énorme (mais tout de même à la li­mite des ca­pa­ci­tés d’un en­re­gis­tre­ment), et une mu­si­cienne hors pair, à la pen­sée claire et in­ven­tive, qui sait faire en­tendre une po­ly­pho­nie – parce qu’elle sait l’écou­ter. As­sez cu­lot­tée, par­fois (la basse pi­quée dans « Nun komm », qui de­vient sai­sis­sante). Les re­gis­tra­tions sont plus conve­nues. Mais Ponitz n’est pas Sa­la­manque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.