UN MIL­LION D’HU­MAINS SUR MARS

L'Obs - - Grands Formats -

« Je vou­drais mou­rir sur Mars, mais pas au mo­ment de l’im­pact. » Le mil­liar­daire Elon Musk, fon­da­teur de Spa­ceX, ne manque ni d’hu­mour ni d’am­bi­tion. Cet in­gé­nieur, in­ven­teur et en­tre­pre­neur de 45 ans, n’a ja­mais ca­ché ses rêves et ses pré­ten­tions concer­nant la co­lo­ni­sa­tion de la pla­nète rouge. Car, dans son es­prit, il s’agit bien de co­lo­ni­sa­tion, et non d’ex­plo­ra­tion. Alors que la Na­sa es­père en­voyer son pre­mier as­tro­naute sur le sol de Mars dans les an­nées 2030, Musk, lui, veut voir arriver ses pre­miers co­lons dès 2025. Ob­jec­tif : éta­blir 1 mil­lion d’hu­mains sur Mars d’ici à un siècle, dans une ci­té au­to­suf­fi­sante. Dingue ? Musk n’en a cure. Il avance. En 2018, une ver­sion au­to­ma­ti­sée de sa cap­sule « Dra­gon» de­vrait at­ter­rir sur Mars, lan­cée par une fu­sée lourde « Fal­con Hea­vy », dont le pre­mier vol d’es­sai est pré­vu pour 2016.A plu­sieurs re­prises, Musk a évo­qué la construc­tion d’un vais­seau-car­go pou­vant em­por­ter une cen­taine de per­sonnes, et qui de­vrait faire la na­vette Terre-Mars à chaque pas­sage de Mars au plus près de la Terre, soit une fois tous les vingt-six mois, à par­tir de 2024. « C’est dan­ge­reux et des gens mour­ront pro­ba­ble­ment – et ils le sau­ront, com­mente Musk. Ils ou­vri­ront la voie et à terme il se­ra très sûr d’al­ler sur Mars. » Les dé­tails de cette grande mi­gra­tion se­ront ré­vé­lés fin sep­tembre lors du Congrès in­ter­na­tio­nal d’as­tro­nau­tique de Gua­da­la­ja­ra, au Mexique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.